ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Dès le XIIIe siècle, les armoiries devinrent un élément omniprésent dans l’horizon visuel de l’homme médiéval. Elles apparaissaient sur tous types de supports et de bâtiments et étaient chargées de fonctions sémiotiques multiples, qui dépassaient largement la seule fonction d’identification des personnes. Bien que l’action du temps et des hommes aient considérablement réduit ce patrimoine d’images, dans toute la France, les monuments et les sources écrites offrent de nombreux témoignages de cette profusion héraldique.

(suite…)

Carte de l’ensemble des monuments

Les derniers monuments

Les dernières armoiries

Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux). Armoirie Germain Paillard (armoiries 10a-d)

D’(argent) à trois tourteaux de (sable), au chef de (gueules) chargée d’une croix ancrée d’(or).

Timbre : une crosse.

  • Attribution : Paillard Germain ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ;
  • Emplacement précis : Sol ; Tombeau ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en cuivre ;
  • Période : 1401-1425 ;
  • Dans le monument : Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux)

Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux). Armoirie Philippe de Moulins (armoiries 9d, e)

Écartelé : aux 1 et 4, d'(azur) semé de fleurs de lys d'(or), à deux crosses d'(argent) adossées brochant sur le tout (évêché de Noyon) ; aux 2 et 3, de (gueules) à la croix ancrée d'(or) (Moulins).

Timbre : une crosse.

  • Attribution : Moulins Philippe de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ;
  • Emplacement précis : Sol ; Tombeau ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en cuivre ;
  • Période : 1401-1425 ;
  • Dans le monument : Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux)

Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux). Armoirie évêché de Noyon (armoiries 9c, f)

D'(azur) semé de fleurs de lys d'(or), à deux crosses d'(argent) adossées brochant sur le tout.

Timbre : une crosse.

  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ;
  • Emplacement précis : Sol ; Tombeau ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en cuivre ;
  • Période : 1401-1425 ;
  • Dans le monument : Paris, couvent des Célestins (église, tombeaux)

Recherche

Menu principal

Haut de page