ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Les collaborateurs

Marc FAUJOUR. Militaire en retraite, il se consacre depuis de nombreuses années à des investigations approfondies sur les manoirs, la noblesse et l’héraldique dans le Haut Léon, en Finistère nord. Sa méthode de travail, qui s’appuie sur un examen croisé méthodique des sources, jointe à une grande maîtrise des archives bretonnes, lui a permis de documenter avec précision de nombreux monuments armoriés. La publication par ses soins en 2016 d’un ouvrage sur les droits honorifiques de la famille de Kergournadec’h a institué un modèle à suivre pour l’étude monographique des prééminences en Bretagne. Il prépare actuellement la réédition scientifique d’un célèbre manuscrit de prééminences du XVIIe siècle, aquarellé de plusieurs dizaines de vues de verrières et d’édifices armoriés, presque tous disparus.

Jean-Luc LIEZ. Historien de l’art médiéval, il est chercheur associé au sein de l’Université de Lorraine (HISCANT/MA – EA 1132). Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages. Sa thèse éditée sous le titre L’art des Trinitaires en Europe (XIIIe-XVIIIe siècles), aux Presses Universitaires de Saint-Étienne en 2011, a été distinguée par le prix Gobert décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Ses recherches actuelles portant sur la sculpture champenoise du Moyen Âge et de la Renaissance ont mis en évidence l’importance de l’héraldique qui permettrait d’attribuer ou de dater des œuvres méconnues. Membre résidant (section « Arts ») de la Société Académique de l’Aube, il préside la commission d’héraldique installée au sein de cette association depuis les années 1970. Il est également membre du
Conseil d’administration de la Société historique et archéologique de Château-Thierry.

Michel MAUGUIN. Retraité, il a fait de l’héraldique monumentale sa passion de prédilection. Depuis une vingtaine d’années, seul ou en collaboration avec Paul-François Broucke, il recense les vestiges armoriés du département du Finistère et produit de nombreuses études et brochures accessibles en ligne. Ses travaux richement illustrés ont permis de reconstituer en détail la parure héraldique de nombreux monuments, dont certains disparus, et d’identifier quantité d’armoiries anonymes, souvent peu accessibles, endommagées ou détruites. On lui doit notamment la restitution et la datation du décor armorié de la chapelle de Quilinen en Landrévarzec, ou encore la remise en place du fronton armorié du portail du château de Kergroadez en Brélès. Membre de la Société Archéologique du Finistère, il multiplie conférences et présentations qui, localement, participent largement à démocratiser la discipline.

 

Le développement du programme ArmmA et l’alimentation de cette base de données ont été rendues possibles grâce au soutien, à la disponibilité et aux généreux conseils de nombreux amis et collègues. Nous tenons particulièrement à remercier : Céline Arquet, Martin Aurell, Monique Bourin, Luc Bourgeois, Patrick Bouvart, Pascale Brudy, Maria Cavailles, Pierre Cazenave, Camilla Ceccotti, Jean-François Comte, Pierre Couhault, Lea Debernardi, Emmanuel de Boos (†), Didier Delhoume, Christian de Mérindol, Jean-Bernard de Vaivre, Clément de Vasselot, Anne Embs, Pascal Faracci, Robert Favreau, Jean Hiernard, Stefan Holz, Estelle Ingrand-Varenne, Philippe Jacquet, Claudine Landry-Delcroix, Aude Le Mercier, Emilie Mineo, Stéphane Monce, Charlotte Pon-Willemsen (†), Nicolas Prouteau, Carolina Sarrade, Dominique Simon-Hiernard, Cécile Treffort.

Recherche

Menu principal

Haut de page