ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Vincennes, Château (châtelet d’entrée au donjon)

Le châtelet d’entrée au donjon du château de Vincennes déployait un décor héraldique important. Deux écus bûchés sont encore bien visibles (armoirie 1). Couronnés et chacun surmontant un dauphin, ils contenaient les armes du roi de France, dans la forme d’un semé de fleurs de lys selon le témoignage de Guillaume Poncet de la Grave (1788, p. 109). Cette composition héraldique ne semble pas anodine, mais paraît pensée afin d’exalter la dynastie, par le biais de l’écu de France ancien, et son caractère royal (par le biais de la couronne, récemment introduite dans l’emblématique capétienne, par Charles V. Les dauphins sont d’ailleurs un emblème, que celui-ci utilisa même après son sacre (Mérindol 1987, p. 211-212).

Vincennes, château, châtelet d’entrée au donjon, détail du portail.

Encadrés par les deux armoiries, des statues en ronde-bosse maintenant disparues complétaient l’ensemble. Insérées dans des niches peu profondes placées juste en-dessus du portail d’entrée, elles étaient soutenues par des consoles ornées par des éléments de végétation sculptés. Deux autres statues étaient visiblement placées à l’extérieur des écussons armoriés, dans les niches situées dans l’angle compris entre la façade du châtelet et les deux tours rondes encadrant le portail. D’après les sources textuelles, une statue de saint Christophe, restaurée en 1389 (Mérindol 1987, p. 190), se trouvait dans la niche centrale au-dessus de la porte. Les représentations de ce saint géant étaient habituelles à la fin du Moyen Âge dans les édifices séculiers comme religieux, notamment dans les lieux de passage (porte et escalier), en raison des propriétés prophylactique qui lui étaient attribuées et notamment à la capacité de protéger de la mort soudaine. Le rapprochement de l’image du saint aux portrait du roi et de la reine demeure en revanche moins commune. Les portraits du couple figuraient en effet d’un côté et d’autre de l’image du saint « passeur » (Erlande-Brandenburg 1972, p. 306 ; Heinrichs-Schreiber 1997, p. 54-57), dont ils semblent avoir voulu s’assurer la protection (une protection qui était d’ailleurs garantie à tout personne entrant dans l’enceinte du donjon).

Vincennes, château, châtelet d’entrée au donjon, vestiges du décor armorié sculpté.

Ce décor somptueux et mettant à l’honneur la figure du roi apparaît tout à fait conforme à la fonction de l’édifice qui constituait l’accès principale au donjon, lieu de résidence du roi. Le mise en signe du châtelet semble en effet bine incarner le projet de Charles V qui voulait établir dans le château de Vincennes la capitale administrative du royaume. Il ne faudra d’ailleurs oublier que le châtelet abritait, au premier étage, l’ « estude » du roi (Labarte 1879, num. 3067-3140), selon une solution (celle du « studiolo » placé dans la façade de la résidence du prince et en-dessus de la porte d’entrée) qui deviendra par la suite, à partir du XVe siècle, assez courante dans les résidences princières (voir, pour un exemple plus tardif, la porte d’entrée du château de Bourg-Archambault dans la Vienne).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Vincennes, Château (châtelet d’entrée au donjon), https://armma.saprat.fr/monument/vincennes-chateau-chatelet-dentree-au-donjon/, consulté le 28/10/2021.

 

Bibliographie études

Erlande-Brandenburg, Alain, « Aspects du mécénat de Charles V. La sculpture décorative », Bulletin monumental, 130, 4, 1972, p. 303-345.

Heinrichs-Schreiber, Ulrike, Vincennes und die höfische Skulptur. Die Bildhauerkunst in Paris 1360-1420, Berlin 1997.

Labarte, Jules, Inventaire du mobilier de Charles V, roi de France, Paris 1879.

Mérindol Christian de, « Essai sur l’emblématique et la thématique de la monarchie française à la fin du Moyen Âge d’après le témoignage du château de Vincennes », Bulletin de la Société nationale des Antiquaire de France, 1987, p. 187-227.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Vincennes, Château (châtelet d’entrée au donjon). Armoirie roi de France (armoirie 1a-b)

(D’azur, semé de fleurs de lys d’or), timbré d’une couronne.

Tenants : dauphin.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Charles V roi ; Roi de France ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Mur exterieur ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1376-1400 ;
  • Dans le monument : Vincennes, Château (châtelet d’entrée au donjon)

Recherche

Menu principal

Haut de page