ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Salles-Curan, château des évêques

 

Située dans l’est du département de l’Aveyron, la ville de Salles-Curan, dont la seigneurie appartenait initialement aux comtes de Rodez, est au XIIIe siècle la propriété des évêques de Rodez (de Barrau 1853, p. 337). En 1442 Guillaume de La Tour d’Olliergues, évêque de Rodez (1429-1457), y fait construire en un nouveau château adossé à l’enceinte du bourg pour servir de résidence de campagne. Le bail à besogne est passé avec le maître lapicide Pierre Combettes, originaire de Saint-Bauzély en Levézou (Aveyron) (Bion de Marlavagne 1875, p. 356 ; Bauchal 1887, p. 130), qui s’engage à bâtir la demeure avec trois tours, trois portes, fenêtres et lucarnes. Le château demeure l’une des résidences d’été des évêques de Rodez jusqu’à la Révolution. L’édifice est alors vendu comme bien national et subit ensuite des réaménagements pour le rendre plus fonctionnel, comme en témoignent les façades pourvues de larges fenêtres. Propriété privée encore de nos jours, entre 1922 et 2012 le château a abrité un restaurant dans son aile nord, alors que l’aile est a accueilli l’école privée catholique du village jusqu’en 2017.

Salles-Curan, château des évêques, vue générale de la porte d’entrée (© Drac Occitanie).

Le château de Salles-Curan se présente sous la forme de deux corps de logis disposés en L, articulés par une puissante tour ronde. La porte d’entrée, couverte d’un arc en tiers-point, conserve une herse dissimulée en partie haute dans l’épaisseur du mur. Au-dessus du portail, inséré dans une niche peu profonde et protégé par un larmier, un relief armorié est sculpté dans une pierre plus claire et tendre (armoirie 1). Il est surmonté par un petit oculus avec des remplages rayonnants en forme d’étoile qui donne du jour vers l’intérieur (la porte d’entrée, l’écu qui la surmonte ainsi que l’oculus au-dessus sont classés Monuments Historiques depuis le 27 juin 1928 : base POP). Dans cet écu (armoirie 1) nous pouvons aisément reconnaitre les armes de Guillaume de La Tour d’Olliergues (branche principale du lignage également connu sous le nom de La Tour d’Auvergne : base SIGILLA ; Jougla de Morenas 1948, p. 330-331) (Baudoin 2003, p. 63), par la présence de la crosse épiscopale. Dans les pratiques de mise en signe de l’espace architectural, la porte d’entrée est d’ailleurs l’endroit dans lequel figure d’habitude l’armoirie du constructeur et/ou du propriétaire de l’édifice.

Salles-Curan, château des évêques, détail du relief aux armes de Guillaume de La Tour d’Olliergues, au-dessus de la porte d’entrée (© Drac Occitanie).

A l’intérieur une cheminée armoriée est le témoin des propriétaires successifs du lieu et des aménagements réalisés au fil du temps. Sur son arcade est en effet sculptée une autre armoirie d’évêque, elle aussi posée sur une crosse (armoirie 2). Nous pouvons y reconnaitre les armes de François d’Estaing, évêque de Rodez (1505-1529) (Dubuisson 1757, p. 140). D’autres éléments armoriés provenant du château des évêques se trouvent aujourd’hui encastrés dans le mur extérieur d’un des bâtiments qui resserrent la cour qui jouxte la collégiale Saint-Géraud.

Auteur : Emmanuel Moureau

Pour citer cet article

Emmanuel Moureau, Salles-Curan, château des évêques, https://armma.saprat.fr/monument/salles-curan-chateau-des-eveques/, consulté le 07/12/2023.

 

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Salles-Curan, château des évêques. Armoirie Guillaume de La Tour d’Olliergues (armoirie 1)

D'(azur) semé de fleurs de lis d'(or) à la tour d'(argent) maçonnée de (sable), au bâton de (gueules) en bande brochant sur le tout.

  • Attribution : De La Tour d’Olliergues Guillaume
  • Timbre : Une crosse épiscopale/d'abbé
  • Position : Intérieur
  • Pièce / Partie de l'édifice : Salle
  • Emplacement précis : Cheminée
  • Support armorié : Manteau de cheminée
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument
  • Technique : Relief en pierre
  • Période : 1426-1450
  • Dans le monument : Salles-Curan, château des évêques

Salles-Curan, château des évêques. Armoirie François d’Estaing (armoirie 2)

D’(azur) à trois fleurs de lis d’(or) au chef de (même).

  • Attribution : Estaing François de
  • Timbre : Une crosse épiscopale/d'abbé
  • Position : Intérieur
  • Pièce / Partie de l'édifice : Corps de bâtiment nord ; Salle
  • Emplacement précis : Cheminée
  • Support armorié : Arc ; Clef d'arc
  • Structure actuelle de conservation : In situ
  • Technique : Relief en pierre
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550
  • Dans le monument : Salles-Curan, château des évêques

Recherche

Menu principal

Haut de page