ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques)

 

Le château de Salle-Curan a appartenu, depuis la fin du Moyen Âge et jusqu’à la Révolution, aux évêques de Rodez qui avaient la seigneurie de Salles-Curan depuis le début du 13e siècle. De cet édifice, encore de nos jours orné par des reliefs armoriés datant de l’époque médiévale et de la Renaissance, proviendraient deux blocs de pierre armoriés (armoiries 1-2) – l’un en grès grisâtre, l’autre en grès rouge – aujourd’hui encastrés sur la façade ouest d’un des bâtiments donnant sur la cour qui jouxte au nord la collégiale Saint-Géraud.

Salles-Curan, pièces erratiques armoriées (© Google Maps).

Ils proviendraient de l’ancien château des comtes de Rodez, avant que celui-ci soit reconstruit en 1442 par Guillaume de La Tour d’Olliergues (de Barrau 1853, p. 337). En effet, les deux portent les armes de deux évêques de Rodez du XIVe siècle. Le premier (armoirie 1), chargé d’un château, porte les armoiries de Bernard d’Albi († 1350) (Duchesne 1660, p. 449), qui fut évêque de Rodez (1336-1338) avant de devenir cardinal-prêtre de Saint-Cyriaque (1338) et cardinal-évêque de Porto et de Sainte-Ruffine (1349). En revache, la seconde pierre est sculptée (armoirie 2) des armes d’Aigrefeuille (Duchesne 1660, p. 665 ; Jougla de Morenas 1934, p. 128). Elles appartiendraient à Raymond d’Aigrefeuille, qui fut évêque de Rodez en 1349-1361, plutôt que à son frère Faydit († 1391), qui le fut entre 1361 et 1368 (mais il prit possession du diocèse seulement en 1365). En tant qu’ainé, celui-ci ajoutait en effet aux armes familiales une bordure chargée de seize besants (Combarieu 1900, p. 156), comme nous pouvons le constater d’après son grand sceau datant d’après son élévation au rang de cardinal en 1383 (base Sigilla).

La raison de l’emplacement actuel des deux pierres armoriées dans cette façade qui remonte à l’époque moderne n’est pas connue.

Auteur : Emmanuel Moureau

Pour citer cet article

Emmanuel Moureau, Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques), https://armma.saprat.fr/monument/salles-curan-chateau-de-eveques-elements-erratiques/, consulté le 28/02/2024.

 

Bibliographie études

Combarieu Louis, Archives départementales antérieures à 1790. Lot, t. 3, Cahors 1900.

De Barrau Hyppolyte, Documents historiques et généalogiques sur les familles et les hommes remarquables du Rouergue, Rodez 1853.

Duchesne François, Histoire de tous les cardinaux françois de naissance, Paris 1660.

Jougla de Morenas Henri, Grand armorial de France, t. 1, Paris 1934.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques). Armoirie Bernard d’Albi (armoirie 1)

D'(azur) au château sommé de trois tours d'(argent).

  • Attribution : Bernard d'Albi
  • Position : Inconnue
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue
  • Emplacement précis : Inconnu
  • Support armorié : Relief
  • Structure actuelle de conservation : Salles-Curan cour jouxtant l'église Saint-Géraud
  • Technique : Relief en pierre
  • Période : 1326-1350
  • Dans le monument : Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques)

Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques). Armoirie Raymond d’Aigrefeuille (armoirie 2)

D’(azur) à trois étoiles d’(or) de six rais posées 2 et 1, au chef de (gueules).

  • Attribution : Aigrefeuille Raymond de
  • Timbre : Une mitre ; Une crosse épiscopale/d'abbé
  • Position : Inconnue
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue
  • Emplacement précis : Inconnu
  • Support armorié : Pierre sculptée
  • Structure actuelle de conservation : Salles-Curan cour jouxtant l'église Saint-Géraud
  • Technique : Relief en pierre
  • Période : 1326-1350 ; 1351-1375
  • Dans le monument : Salles-Curan, château de évêques (éléments erratiques)

Recherche

Menu principal

Haut de page