ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier)

 

Située dans la quatrième travée du collatéral sud de la collégiale Notre-Dame d’Espérance cette chapelle aurait été fondée par Jean Manillier, bourgeois de Montbrison, et sa femme Madeleine de Montagnet, sous le vocable de saint Claude, suite à la construction de la chapelle de Louis de la Vernade (La Mure 1674, p. 368). Dans la région, le terme manillier désigne le sonneur de cloches et c’est en effet à l’emplacement de cette chapelle qu’aurait autrefois été bâti le clocher provisoire de la collégiale, comme semble en témoigner la vue de Montbrison fournie par l’Armorial Revel  (Paris, BnF, ms. Fr. 22297, p. 437), où l’église apparaît flanquée d’un clocher en bois timbré d’une croix surmontée d’un dauphin (Brassart 1926, p. 9). C’est également à cet emplacement qu’une prébende de saint Antoine aurait été fondée par le chanoine Jean de la Forge dans les années 1370 (Guibaud, Monnet, Mermet 2008 ; Brassart 1926, p. 8). En 1845, le mur est de la chapelle fut percé, la réunissant sous le vocable de la Vierge à la chapelle de Louis de la Vernade (ibid, p. 5).

Aujourd’hui, aucun décor héraldique originel ne semble subsister dans la chapelle. La clé de voûte centrale, représentant un monogramme christique (IHS), et les quatre clés scutiformes des liernes, ornées d’un tétramorphe, résultent vraisemblablement d’un ajout tardif dans le dernier quart du XIXe siècle (Guibaud, Monnet, Mermet 2008). La forme des écus, incohérente avec le style médiéval, semble confirmer cette datation tardive.

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier), clé de voûte avec monogramme IHS.

Les traces de reprises autour des quatre écus des retombées de voûtes (armoiries 38a-d), rappelant les décors semblables des chapelles adjacentes (chapelle de Louis de La Vernade et chapelle d’Etienne Renaud), semblent également indiquer un ajout tardif, même si nous ne pouvons pas totalement exclure qu’il s’agisse d’éléments médiévaux maladroitement restaurés. Il était en effet fréquent que des écussons placés à cet endroit portaient les armes des fondateurs de la chapelle, qui généralement détenaient aussi le droit de sépulture. A ce propos, nous rappellerons que deux litres funéraires étaient également peintes sur les murs de la chapelle des Manillier.

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier), écusson vierge (gratté ?) d’une retombée de la voûte.

Déjà illisibles lors de leur redécouverte en 1930, elles avaient heureusement fait l’objet d’une première description dans un journal local près d’un demi-siècle plus tôt. La plus haute des deux était complétement noire et dénuée d’armoiries. La seconde, située à 2,70 mètres du sol et large de 50 centimètres, figurait les armoiries de la famille La Mure, représentées sur des écus espacés de 70 centimètres (armoiries 39a- ?) (Journal de Montbrison et du département de la Loire 1845, p. 1 ; Guibaud, Monnet, Mermet 2008). Il est très probable que ce décor ait été réalisé en l’honneur de l’historiographe Jean-Marie de La Mure, chanoine de la collégiale depuis 1653 et décédé en 1675.

Auteur : Antoine Robin

Pour citer cet article

Antoine Robin, Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier), https://armma.saprat.fr/monument/montbrison-collegiale-notre-dame-desperance-chapelle-des-manillier/, consulté le 15/07/2024.

 

Bibliographie sources

La Mure, Jean-Marie de, Histoire universelle civile et ecclesiastique du pays de Forez, t. 4, Lyon 1674.

Bibliographie études

Brassart Gabriel, « Le vieux clocher » de Notre-Dame d’Espérance à Montbrison, Montbrison 1926.

Guibaud Caroline, Monnet Thierry, Mermet Vincent, « Collégiale Notre-Dame d’Espérance », Dossier en ligne de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes, s.l. 2008.

Journal de Montbrison et du département de la Loire, 13, 642, 19 avril 1845, 2-3.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier). Armoirie vierge (armoiries 38a-d)

De…

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Armoirie vierge
  • Position : Intérieur
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale
  • Emplacement précis : Voûte
  • Support armorié : Cul-de-lampe (culot)
  • Structure actuelle de conservation : In situ
  • Technique : Sculpture en pierre
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525 ; 1801-1900
  • Dans le monument : Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier)

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle des Manillier). Armoirie de la Mure (armoiries 39a-?)

(Écartelé : au 1 et 4, de sable à trois fasces d’or ; au 2 et 3, d’azur à trois croissants d’argent).

Recherche

Menu principal

Haut de page