ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de La Vernade)

 

Située dans la cinquième travée du collatéral sud de la collégiale Notre-Dame d’Espérance, cette chapelle fut remaniée par Louis de La Vernade, chantre puis doyen de la collégiale de 1490 à 1499, afin d’y accueillir sa sépulture (Guibaud, Monnet, Mermet 2008). Le religieux la plaça alors sous le patronage de sainte Catherine, en l’honneur de sa mère Catherine du Crozet (dont les armoiries figuraient autrefois dans la chapelle Notre-Dame de Pitié, aux côtés de celles de son époux). C’est en 1845 que le mur ouest de la chapelle fut percé, la réunissant ainsi à la chapelle des Manillier  sous le vocable de la Vierge (ibid.).

Les armoiries parlantes des La Vernade (Wien, Österreichische Nationalbibliothek, ms. 2299, f. 4r, 44v, 50v, 181r : Bibale) – l’aulne qui figure en leur centre prend également le nom de « verne » , spécialement dans le sud de la France, en Vendée et dans les Vosges (CNRTL) – sont encore parfaitement lisibles de chaque côté de l’entrée de la chapelle (armoiries 35a-b) ainsi que sur la clé de voûte centrale (armoirie 35c). L’armoirie est complétée d’une bordure, probablement d’or d’après le témoignage du chanoine La Mure qui en décrivait un autre exemplaire, sans doute en couleurs, sur le vitrail de la chapelle Notre-Dame de Pitié (La Mure 1674, p. 367). Nous noterons aussi que les écus sculptés sur les clés de voûte sont également entourés de feuilles et de fruits, certainement d’aulne, qui font également référence au patronyme du personnage. Les branches représentées derrière les écus se confondent quant à elles habilement à la forme d’une croix, attribut parahéraldique fréquemment associé aux armoiries religieuses.

Montbrison, chapelle de Louis de La Vernade, cul de lampe aux armes des La Vernade.

Ces mêmes armoiries sont également sculptées sur les retombées de voûtes des angles sud-est et sud-ouest de la chapelle, dans des écus italianisants en forme de chanfreins (armoiries 35d-e). Des traces de polychromie sont visibles sur l’ensemble de ces écus, ainsi que sur les arcs des liernes, mais datent peut-être des campagnes de restaurations réalisées dans la chapelle au XIXe siècle. C’est également de cette période que datent vraisemblablement les écussons sculptés sur les clés des liernes, figurant quatre des attributs des litanies de la Vierge (Guibaud, Monnet, Mermet 2008).

Un autre écusson, aujourd’hui disparu (armoirie 36), accompagnait également l’épitaphe en marbre de la sépulture de la mère de Louis Papon, chanoine de la collégiale en 1530 (Renon 1847, p. 564). La Mure décrit ces armoiries comme mi-parties « d’or à une croix d’azur, le chef endenté de quatre pointes de gueules qui est Papon, et d’azur à un lyon d’or armé et lampassé de gueules, et une fleur de lys d’argent en pointe  » (Renon 1844, p. 3), dont l’identité demeure inconnue.

Dans les angles nord-est et nord-ouest de la chapelle, deux écus vierges, stylistiquement clairement distincts du reste du décor, ne peuvent être datés avec précision (armoiries 37a-b). La présence d’écussons de formes quasi identiques et positionnés de la même manière dans les deux chapelles suivantes (chapelle des Manillier et chapelle d’Etienne Renaud), ainsi que les traces de reprises sur les bords des écus, invitent cependant à envisager un probable ajout tardif, lors des restaurations du XIXe siècle.

 

 

Auteur : Antoine Robin

Pour citer cet article

Antoine Robin, Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de La Vernade), https://armma.saprat.fr/monument/montbrison-collegiale-notre-dame-desperance-chapelle-de-louis-de-la-vernade/, consulté le 15/07/2024.

 

Bibliographie sources

La Mure Jean-Marie de, Histoire universelle civile et ecclesiastique du pays de Forez, t. 4, Lyon 1674.

Bibliographie études

Guibaud Caroline, Monnet Thierry, Mermet Vincent, « Collégiale Notre-Dame d’Espérance », Dossier en ligne de l’Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes, s.l. 2008.

Renon François, Chronique de Notre-Dame d’Espérance de Montbrison, ou étude historique et archéologique sur cette église, depuis son origine (1212) jusqu’à nos jours, Roanne 1847.

Renon François, « Variétés », Journal de Montbrison et du département de la Loire, 12, 29 juin 1844, col.  8.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de la Vernade). Armoirie Louis de La Vernade (armoiries 35a-b)

De (gueules) au verne arraché d’(or), accosté de deux étoiles d’(argent), à la bordure d'(or).

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de la Vernade). Armoirie Louis de La Vernade (armoirie 35c)

De (gueules) au verne arraché d’(or), accosté de deux étoiles d’(argent), à la bordure d'(or).

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de la Vernade). Armoirie Louis de La Vernade (armoiries 35d-e)

De (gueules) au verne arraché d’(or), accosté de deux étoiles d’(argent), à la bordure d'(or).

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de la Vernade). Armoirie Papon-inconnue (armoirie 36)

(Mi-parti : au 1, d’or à une croix d’azur, au chef endenté de quatre pointes de gueules (Papon) ; au 2, d’azur au lion d’or armé et lampassé de gueules, accompagné d’une fleur de lis d’argent en pointe).

Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de la Vernade). Armoirie vierge (armoiries 37a-b)

De…

  • Attribution : Armoirie restaurée ; Armoirie vierge
  • Position : Intérieur
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale
  • Emplacement précis : Arc
  • Support armorié : Cul-de-lampe (culot)
  • Structure actuelle de conservation : In situ
  • Technique : Sculpture en pierre
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525 ; 1526-1550 ; 1801-1900
  • Dans le monument : Montbrison, collégiale Notre-Dame d’Espérance (chapelle de Louis de La Vernade)

Recherche

Menu principal

Haut de page