ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge (pierre tombale d’Anne d’Andlau)

Cette dalle funéraire (129×70 cm) a été trouvée dans la chapelle de la Vierge à 40 cm sous le niveau du sol lors de travaux dans l’église en 1987 (Oswald 2008, p. 128-129). Elle est depuis lors accrochée sur le mur ouest de la chapelle Saint-Ignace-de-Loyola dans l’église de la Sainte-Trinité et de Saint-Georges de Molsheim. Elle comprend deux écus en relief en creux (24×17 cm) disposés côte à côte dans la partie supérieure (armoiries 3-4), et une épitaphe écrite en bordure, entre deux filets, dans une minuscule gothique : [+ ?] anno D[omi]ni mc/cccii xvii · k[a]l[endas] april[is] o[biit] Anna pver / Rvdolfi de An/delo militi[s] vici d[omi]ni ep[iscop]i arge[ntinensis].

Tombe d’Anne d’Andlau. Molsheim, église des Jésuites (déjà Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge) (© G. Oswald).

Morte alors qu’elle était enfant ou adolescente (puer), Anne d’Andlau († 16 mars 1402) avait donc été inhumée dans la chapelle de l’hôpital diocésain (Mengus 2001, p. 19). Son père, Rudolf d’Andlau, dit Schwartz Rudolf, était chevalier (miles, attesté en 1385) et vidame (vice dominus) de l’évêque de Strasbourg (1400-1415). Quand sa fille décéda, il était bailli épiscopal de Molsheim (1395-1404), ce qui explique cette inhumation sur place, et fut par la suite administrateur de l’hôpital diocésain local (1404-1408) (Mengus 2001, p. 27). On ne sait à quelle branche de la famille d’Andlau le rattacher, mais la présence des armes de ce lignage sur l’écu de gauche (armoirie 3) l’inscrit clairement dans ce groupe familial (ibid.).

En conformité à l’ordre hiérarchique habituellement utilisé pour représenter un couple mari-femme, l’écu de droite porte les armes la mère de la défunte, Clara/Agnès Wetzel von Marsilien (armoirie 4), mariée peut-être vers 1390 à Rudolf (ibid.). Les Wetzel, lignage patricien strasbourgeoise, portaient de gueules à la bande d’argent (Knidler von Knobloch 1885, p. 71 ; Schmidt-Sibeth et alii 1991), comme les sceaux des membres de la famille l’attestent (base Sigilla), tandis qu’ici c’est une barre qui est figurée. Doit-on imputer cette pièce à une erreur du lapicide ? ou les armes de la mère d’Anne d’Andlau différaient-elles de celles des autres Wetzel de Marsilien ?

Auteur : Thomas Brunner

Pour citer cet article

Thomas Brunner, Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge (pierre tombale d’Anne d’Andlau), https://armma.saprat.fr/monument/molsheim-chapelle-de-lhopital-de-la-vierge-pierre-tombale-danne-dandlau/, consulté le 01/12/2021.

 

Bibliographie sources

Knidler von Knobloch, Julius, « Das goldene Buch von Straßburg. Zweiter und letzer Theil », Jahrbuch der k. k. heraldischen Gesellschaft Adler zu Wien, 1885, p. 1-91.

Mengus, Nicolas, « De Molsheim à Ensisheim : sur les traces des familles Andlau (ou Andlauer) à la fin du Moyen Âge », Annuaire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Molsheim et environs, 2001, p. 19-30.

Oswald, Grégory, « L’hôpital des pauvres de Molsheim, de sa fondation (1316), à la fin du XVIe siècle », Annuaire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Molsheim et environs, 2008, p. 119-132.

Oswald, Grégory, « Le mobilier ancien et les trésors artistiques de l’église des Jésuites », dans Oswald, Grégory et Schlaeffli, Louis (dir.), Les Jésuites à Molsheim et ses environs (1580-1765), Molsheim, 2015 (Histoire & Patrimoine, 4), p. 73-102.

Schmidt-Sibeth, Friedrich et alii, Trois grandes familles strasbourgeoises : XIIIe-XXe siècle : Wetzel de Marsilien, Sturm, Œsinger, Paris 1991.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge (pierre tombale d’Anne d’Andlau). Armoirie Rudolf d’Andlau (armoirie 3)

D'(or) à la croix de (gueules).

  • Attribution : Andlau Rudolf de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Sol ;
  • Support armorié : Plate-tombe ; Tombeau ;
  • Structure actuelle de conservation : Molsheim église de la Sainte-Trinité et de Saint-Georges ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1401-1425 ;
  • Dans le monument : Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge (pierre tombale d’Anne d’Andlau)

Molsheim, chapelle de l’hôpital de la Vierge (pierre tombale d’Anne d’Andlau). Armoirie Clara/Agnès Wetzel von Marsilien (armoirie 4)

De (gueules) à la bande (ou barre ?) d'(argent).

Recherche

Menu principal

Haut de page