ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Sanxay, maison (18, Grande rue)

Tout au long de la route qui traversait le bourg de Sanxay, au début du XVIe siècle furent construites quelques maisons de prestige, dont les façades sur la rue sont ornées par des éléments sculptés d’intérêt. Située au numéro 18 de Grande rue, cette maison présente, notamment dans la fenêtre au premier étage, une ornementation très proche de celle d’un autre édifice construit presque d’en face : les jambages sculptés en colonnes prismatiques, le cadre supérieur parcouru par un feuillage très fin superposé à une arcature polylobée qui descend sur le coté, les deux consoles en forme d’animaux, le décor du rebord qui mélange un feuillage à des êtres hybrides  …

Tympan armorié. Sanxay, maison 15 Grande rue, porte d’entrée.

Au rez-de-chaussée, une porte haute et étroite abrite une composition héraldique très fine (armoirie 1), qui contraste avec l’extrême simplicité de la baie. Deux puissant griffons, occupant presque toute la place disponible à deux cotés de la lunette, soutiennent une lourde couronne qui encadre un écusson en forme de tête de cheval (ou de chanfrein). De sa partie supérieure, sortent les deux courroies qui, dans l’armenent, servaient pour attacher la pièce à la tête de l’animal. La surface de l’écusson a été soigneusement grattée et il est donc impossible de retrouver des traces de l’armoirie qui y avait été représentée. Pourtant, la forme de l’écu offre quand même un bon indicateur chronologique : si les écus en chanfrein sont très communes en Italie dès le début du XVe siècle, dans la région ils demeurent plutôt rares. Ils apparaissent dans quelques édifices de la première Renaissance, commandités par des personnages de premiers rang, tels l’Hôtel d’Estissac  (doyenné Saint-Hilaire) à Poitiers ou le clocher de l’abbaye de Ligugé.

D’ailleurs, même cette maison de Sanxay semblerait avoir appartenu à un personnage d’une certaine importance, en considération de la qualité de son ornementation, parfaitement à jour avec la mode de l’époque. La documentation disponible ne permet pas d’affirmer sans incertitudes si cette maison formait un ensemble unitaire avec l’édifice à son coté – dans le cadastre les deux bâtiments résultent toutefois autonomes (cf. Poitiers, Archives dép. Vienne, Cadastre Napoléonien, Sanxay 4P 1428, sect. A, f. 4) –, également caractérisé par une grande baie soigneusement sculptée et surmonté par une riche série de trous de pigeon (boulins), signe reconnu de noblesse.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Sanxay, maison (18, Grande rue), https://armma.saprat.fr/monument/maison-sanxay-15-grande-rue-2/, consulté le 28/10/2021.

 

Bibliographie sources

Poitiers, Archives dép. Vienne, Cadastre Napoléonien, Sanxay 4P 1428, sect. A, f. 4.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Maison. Sanxay, 18 Grande rue. Armoirie bûchée (armoirie 1)

Armoirie bûchée.

Tenants : deux griffons.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Rez-de-chaussée ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Porte d'entrée ;
  • Support armorié : Tympan ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Sanxay, maison (18, Grande rue)

Recherche

Menu principal

Haut de page