ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Charroux, maison

Située au long de la rue Saint-Sulpice, juste en face à l’église paroissiale, cette maison à colombages témoigne de l’habitat civil médiéval du bourg de Charroux. Édifiée entre le XVe et le début du XVIe siècle (Bourgeois 2005, p. 65), elle passa à la fin du XVIIIe siècle à la famille Demay. Elle présente un rez-de chaussé maçonné, surmonté par une structure en pans de bois, dont les éléments portants et les fenêtres sont finement sculptés.

Maison à colombage, Charroux, rue saint-Sulpice, détail de la charpente.

Maison à colombage, Charroux, rue saint-Sulpice, détail de la charpente.

La présence de meneaux en croix dans les fenêtres de la façade permet de resserrer la fourchette chronologique entre le dernier quart du XVe siècle et le premier quart du XVIe. De plus, la dendrochronologie a permis d’établir que la charpente et le pan de bois de façade, encore dans leur état d’origine, ont été abattus en 1469 et utilisés encore verts dans la construction. L’édifice devrait donc dater des années 1470 (Berger-Wagon et al. 2014, p. 48). Cette datation semble confirmée par la forme des écus sculptés dans la partie haute de la façade. Ils sont réalisés en relief à l’extrémité supérieure des aisseliers qui, en correspondance du deuxième étage (armoiries 1, 2), soutiennent les solives supportant la poutre latérale du toit. Sur le coté droit, un écusson semble gravé sur la surface du poteau, juste au-dessous du point où l’aisselier s’accroche, mais il est difficile de dire s’il s’agit d’un motif ornemental ou d’une véritable figure héraldique.

Les autres écus portaient sûrement l’enseigne du propriétaire de l’édifice qui était caractérisée par une bordure. On en reconnait encore le profil, gravé dans le bois. Il est aujourd’hui impossible d’affirmer si d’autres meubles ou partitions complétaient l’armoirie dont la partie centrale est actuellement vierge. L’écu était probablement complété par une couche de peinture, effacée par la suite par l’action des agents  atmosphériques. Les armoiries, placées dans un endroit crucial de la structure du bâtiment  (donc, à fort potentiel symbolique) et grâce à leur couleur, auraient donc été bien visibles et facilement identifiables depuis l’espace devant l’église, lieu de passage et de rencontre de la communauté du bourg.

Une fleur de lys couronne enfin l’accolade de la porte d’entrée. Même si elle représentée avec une stylisation très héraldique, il est fort probable qu’elle constituait un motif prophylactique censé protéger l’édifice et ses habitants.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Charroux, maison, https://armma.saprat.fr/monument/maison-a-pans-de-bois-charroux/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie études

I. Berger-Wagon et al.,Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (A.V.A.P.). Commune de Charroux (86). Diagnostic, s.l. 2014.

L. Bourgeois, « Charroux (Vienne) », dans Les petites villes du Haut-Poitou de l’Antiquité au Moyen Age. Formes et monuments, t. 2. Angles sur l’Anglin, Argenton-Château, Charroux, Melle, Parthenay, Rom, sous la dir. de Id., Chauvigny 2005, p. 43-75.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Maison, Charroux. Armoirie inconnue (armoirie 1)

De … à la bordure de …

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : 2ème étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Toiture ;
  • Support armorié : Charpente ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en bois ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Charroux, maison

Maison, Charroux. Armoirie inconnue (armoirie 2)

De … à  la bordure de …

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : 2ème étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Toiture ;
  • Support armorié : Charpente ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en bois ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Charroux, maison

Recherche

Menu principal

Haut de page