ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, collège de Géléasis (Minimes)

Le collège de Géléasis (appelé aussi d’Argelasie ou d’Agelasie) fut fondé sur l’actuelle Grand’rue au début du XVIe siècle par Pierre de Sacierges, évêque de Luçon (1496-1514) et chancelier de Milan (De la Fontenelle 1847, p. 966-967). Sa fonction, à l’instar de la douzaine d’autres collèges creés à Poitiers à partir de la seconde moitié du XVe siècle, était de fournir l’enseignement des arts, préliminaire à l’accès à l’Université, aux écoliers pauvres (Favreau 1978, p. 559). À la mort de Pierre De Sacièrges, il passa sous l’autorité de Toussaint Ferré (Beauchet-Filleau 1905, p. 395), fils de sa sœur Sybille et, à partir de 1611, il fut occupé par les Minimes, installés à Poitiers vingt ans auparavant. (Marcade, Fracard 1988, p. 131). Toussaint Ferré fit édifier la chapelle du collège telle qu’elle était encore au milieu du XIXe siècle. Dans son testament, daté du 29 décembre 1541, il ordonna d’y être enterré à côté de son oncle (De la Fontenelle 1847, p. 967).

Des documents nous apprennent que les armes de Pierre de Sacierges étaient sculptées sur le pignon de la maison du collège donnant sur la rue (armoirie 1). Posées sur une crosse et timbrées d’une mitre, elles étaient accompagnées par une inscription qui le célébrait comme fondateur de l’établissement (De la Fontenelle 1847, p. 967). Les armories furent détruites en 1583 par un tel Potier, principal du collège, provoquant la réaction des officiers municipaux. Ces derniers intentèrent un procès contre Potier et l’obligèrent à remettre en place la pierre sculptée.  Néanmoins, l’épisode se répéta à nouveau en 1611. Cette fois, ce furent les religieux qui, en réparant les bâtiments, enlevèrent l’inscription et la pierre armoriée, en la brisant. Les échevins ordonnèrent alors de la réparer et de la réinstaller sur le même édifice. Pourtant elle ne retrouva pas sa place d’origine sur le pignon, où les armes du roi l’avaient désormais remplacée (armoirie 2), mais sur l’entrée principale de la chapelle (armoirie 3), accompagnée d’une inscription qui rappelait l’intervention des religieux dans la réfection de l’édifice et que « […] ceste pierre mise par leur volonté, au lieu de l’ancienne, au même endroit et de pareille forme que celle perdue dedans les ruines du vieux bastiment, en mémoire perpétuelle de Mess. Pierre de Sacierges, évêque de Luçon, fondateur de ce Collège […] (ibid. ; Thibaudeau 1840, p. 89).

L’armoirie de l’évêque était sculptée aussi dans le cloître (armoirie 4) « dans un angle extérieur, près de la porte de la psallette, au dehors du préau et adossé aux greniers » (ibid.), mais nous ignorons quelle était sa forme et si elle datait du chantier commandité par Pierre de Sacierges – ce qui est plausible – ou si elle aussi avait été remplacée par les Minimes au début du XVIIe siècle.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, collège de Géléasis (Minimes), https://armma.saprat.fr/monument/college-de-geleasis-minimes-poitiers/, consulté le 01/12/2021.

 

Bibliographie études

A.-R.-H.Thibaudeau, Histoire du Poitou. Nouvelle édition avec notes, II, 1840 Niort.

A.-D. de la Fontenelle, Histoire du monastère et des évêques de Luçon, Paris 1847.

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. 3, Poitiers 1905.

R. Favreau, « L’Université de Poitiers et la société poitevine à la fin du moyen âge », dans J. Ijsewin, J. Paquet (dir.), The universities in the late middle ages, Leuven 1978, p. 549-583.

J. Marcade, M.-L. Fracard, « Le XVIe siècle : le temps des crises », dans R. Favreau (dir.), Le diocèse de Poitiers, Paris 1988, p. 114-134.

Armoiries répertoriées dans ce monument

Collège de Geleasis (Minimes), Poitiers. Armoirie Pierre de Sacierges (armoirie 1)

(Fascé, d’argent et d’azur, au lion de gueules couronné brochant sur le tout, posé sur une crosse et timbré d’une mitre).

  • Attribution : Sacierges, Pierre de ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Toit ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Logis ;
  • Emplacement précis : Mur pignon ; Mur sud ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Poitiers, collège de Géléasis (Minimes)

Collège de Geleasis (Minimes), Poitiers. Armoirie roi de France (armoirie 2)

(D’azur à trois fleurs de lys d’or).

  • Attribution : Roi de France ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Toit ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Mur pignon ;
  • Emplacement précis : Mur sud ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1601-1700 ;
  • Dans le monument : Poitiers, collège de Géléasis (Minimes)

Collège de Geleasis (Minimes), Poitiers. Armoirie Pierre de Sacierges (armoirie 3)

(Fascé d’argent et d’azur au lion de gueules couronné brochant sur le tout).

  • Attribution : Sacierges, Pierre de ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle ;
  • Emplacement précis : Porte d'entrée ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1601-1700 ;
  • Dans le monument : Poitiers, collège de Géléasis (Minimes)

Collège de Geleasis (Minimes), Poitiers. Armoirie Pierre de Sacierges (armoirie 4)

(Fascé d’argent et d’azur, au lion de gueules couronné brochant sur le tout).

  • Attribution : Sacierges, Pierre de ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Cloître ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Inconnu ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Poitiers, collège de Géléasis (Minimes)

Recherche

Menu principal

Haut de page