ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle)

La description que donne Dubuisson-Aubenay de la chapelle formant le noyau initial de la Sainte-Chapelle du château de Bourbon-l’Archambault est brève. De dimensions bien plus modestes que la seconde, l’édifice était constitué de deux travées droites, fermées par un chevet polygonal à cinq pans (Gatouillat, Herlod 2011 p. 99). La chapelle était voutée d’ogives et l’écrivain mentionne la présence d’une clé de voute en pierre, ornée de la devise de la ceinture ESPERANCE (base Devise).

Sur la façade ouest de l’ancienne chapelle, sous une petite rose, une porte en bois ornée des armes de Bourbon entourées d’une ceinture ESPERANCE (armoirie 1), permettait un accès direct à l’ancienne chapelle depuis l’extérieur. Le chœur était ouvert d’une baie axiale, encadrée de deux autres. L’autel était surmonté d’une grande statue de marbre blanc, « au naturel », représentant une Vierge en majesté, couronnée de fleur de lis (Grassoreille 1887, p. 53). Elle était encadrée, à droite et à gauche, par deux statues de pierre peinte, représentant saint Paul et saint Jean-Baptiste. Dubuisson-Aubenay ne décrit aucun programme iconographique spécifique sur les vitraux mais mentionne la présence, derrière l’autel, sur le vitrail principal, des armes de France, timbrées d’une couronne de perles et « de trefles ou fleurs de lys » et encerclées par le collier de l’ordre de Saint-Michel (armoirie 2). Il décrit en outre, de part et d’autre, sur les vitraux adjacents, les armoiries de Louise de Savoie (armoiries 3a-b), qu’il signale également sur l’une des tours du château (Grassoreille 1887, p. 54). Celles-ci apparaissaient sous la forme d’un mi-parti « à costé gauche avec un lambel d’argent qui est d’Engoulesme et mi-parties au 1er et 4e de gueules à la croix d’argent, qui est de Savoye, au 2 et 3 d’azur à 3 fleurs de lys d’or au baston de gueules brochant en bande qui est de France Bourbon, sur le tout » (ibid., p. 53).

Bourbon-l’Archambault, Sainte-Chapelle (la chapelle ancienne, à gauche, et la nouvelle à droite).

Cet ensemble héraldique constitue sans doute un ajout postérieur, probablement réalisé sous l’impulsion de Louise de Savoie († 1531), lors de son accession au titre de duchesse de Bourbonnais en 1522. Par son insertion dans l’espace dynastique des Bourbons, et particulièrement dans le chœur de la chapelle ancienne, la mère du roi François Ier aurait ainsi imposé sa présence emblématique et celle de son fils. La proximité de l’ensemble héraldique dédiés aux enfants de Charles Ier sur la façade nord de la seconde chapelle, prendrait ainsi tout son sens. La position de sa mère, Marguerite de Bourbon, représentée au plus proche de l’ancienne chapelle, servirait ainsi de « connecteur » et légitimerait en quelque sorte la présence de Louise de Savoie dans cet espace de consécration généalogique. D’ailleurs, nous rappellerons que la meme Louise mit particulièrement en valeur ses origines Bourbon dès 1521-1522 (à savoir dès la mort de Suzanne de Bourbon), en faisant réaliser, par Etienne Le Blanc (Lecoq 1987, p. 478), un ouvrage généalogique remontant jusqu’à saint Louis (Paris, BnF, ms. Fr. 5719). Les armoiries du roi (armoirie 2), en place d’honneur, pourraient également repousser la datation de ce décor à 1531, date à laquelle le Bourbonnais est définitivement rattachée au domaine royal.

Le passage de la seconde chapelle à l’ancienne se faisait par un vestibule connectant les premières travées des deux édifices. Du côté de la seconde chapelle, le passage, surmonté d’orgues, était fermé par des menuiseries ouvragées aux armes de Bourbon (armoirie 4) et du chiffre PA (base Devise), indiquant le couple ducal formé par Pierre II de Bourbon († 1503) et Anne de Beaujeu († 1522). Les informations fournies par Dubuisson-Aubenay sur l’apparat héraldique ornant le vestibule d’accès à la chapelle ne permettent pas, hélas, de se faire une idée précise de sa fonction et de sa chronologie (que nous pouvons toutefois circonscrire entre la fin du XVe siècle et la première moitié du XVIe). Ornée des armes des Bourbon, cette porte allait compléter également la mise en signe de la chapelle nouvelle dans laquelle un cycle généalogique construit sur une succession d’écussons aux armes de different membres de la famille se déployait, sur le mur nord, au-dessous de vitraux peints aux armes de France et de Bourbon (voir, dans la notice consacrée à ce deuxième édifice, les armoiries 32-34).

Auteur : Antoine Robin

Pour citer cet article

Antoine Robin, Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle), https://armma.saprat.fr/monument/bourbon-larchambault-sainte-chapelle-ancienne-chapelle/, consulté le 30/10/2020.

 

Bibliographie études

Allier, Achille, L’Ancien Bourbonnais (histoire, monuments, moeurs, statistique), gravé et lithographié sous la direction de M. Aimé Chenavard, d’après les dessins et documents de M. Dufour par une société d’artistes, Moulins 1838.

Grassoreille, Georgres, « Voyage de Dubuisson-Aubenay en Bourbonnais (1646) », Revue Bourbonnaise, 2, 1887, p. 41-55, 88-95, 109-120.

Hablot, Laurent, « La ceinture ESPERANCE et les devises des ducs de Bourbon », dans F. Perrot (dir.), Esperance. Le mécénat religieux des ducs de Bourbon au XVe siècle, Souvigny 2001, p. 91-103.

Lecoq, Anne-Marie, François Ier imaginaire : symbolique et politique à l’aube de la Renaissance française, Paris 1987.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle). Armoirie Bourbon (armoirie 1)

(D’azur à trois fleurs de lys d’or, au bâton de gueules en bande brochant).

Devise : ceinture Esperance.

  • Attribution : Bourbon famille ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Vantail ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en bois ;
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle)

Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle). Armoirie roi de France (armoirie 2)

(D’azur à trois fleurs de lys d’or).

Timbre : une couronne.

Collier d’ordre : Saint-Michel.

  • Attribution : François Ier roi ; Roi de France ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Abside ;
  • Emplacement précis : Baie d'axe ;
  • Support armorié : Verrière ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Vitrail ;
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle)

Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle). Armoirie Louise de Savoie (armoiries 3a-b)

Mi-parti : au 1, d’azur à trois fleurs de lys d’or au lambel d’argent à trois pendants, chaque pendant chargé d’un croissant de gueules (Angoulême) ; au 2, écartelé, au 1 et 4 de gueules à la croix d’argent (Savoie) ; au 2 et 3 d’azur à trois fleurs de lys d’or (Bourbon).

  • Attribution : Savoie Louise de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Abside ;
  • Emplacement précis : Baie ;
  • Support armorié : Verrière ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Vitrail ;
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle)

Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle). Armoirie Bourbon (armoirie 4)

(D’azur à trois fleurs de lys d’or, au bâton de gueules en bande brochant).

Devise : chiffe PA.

  • Attribution : Bourbon famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Vestibule ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Vantail ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Relief en bois ;
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Bourbon-L’Archambault, Sainte-Chapelle (ancienne chapelle)

Recherche

Menu principal

Haut de page