ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Bazoges-en-Pareds, château (colombier)

Monument circulaire d’une dizaine de mètres de diamètres, construit vers 1530 à l’intérieur du complexe du château, le pigeonnier de Bazoges compte 1980 boulins. Il n’a pas été restauré depuis sa création, si l’on excepte la couverture de tuiles, rénovée pour des raisons de sécurité. Le linteau de porte de ce petit bâtiment est composé d’une unique pierre rectangulaire en calcaire, au centre de laquelle est sculpté un écu en bannière mi-parti (armoirie 1). À dextre se trouvent les armes de la famille Girard, à senestre de la famille Lorfevre (alias L’Orfevre, L’Orphevre). Ce décor renvoie donc directement aux constructeurs de la fuie, le couple Jean III Girard-Valentine Lorfevre, qui tient Bazoges entre les années 1525 (la date de leur mariage n’est pas connue) et la mort de Jean en 1563. Ces armes renseignent ainsi sur la période de construction de la fuie – dont on sait qu’elle est achevée en 1541 (Poitiers, AD 86, C 507).

Bazoges-en-Pareds, château, vue générale de la fuie.

La lucarne nord du pigeonnier porte un fronton triangulaire au centre duquel figure un cartouche armorié rectangulaire, encadré de la date de 1594 (armoirie 2). Comme le précédent, ces armes sont mi-parties : à dextre figurent les armes de la famille Poussard (qui portaient une armoirie à trois soleils), accompagnées à senestre de celles d’Esther de Pons, combinant les armes de la famille de Pons avec celles de la famille de Polignac, dont est issue sa mère (les Pons portaient en effet d’argent à une fasce bandée d’or et de gueules, alors que les Polignac portaient un burelé d’argent et de gueules).

Bazoges-en-Pareds, château, lucarne armoriée de la fuie.

Charles II Poussard (v. 1550-1614) et Esther de Pons, son épouse, sont en effet respectivement seigneur et dame de Bazoges en 1594. La tradition affirme que cette année-là, le château de Bazoges résiste à un court siège par une troupe de la Ligue Catholique (Bazoges-en-Pareds, AM, van Berleere-Liner 1995, p. 27), ce qu’aucune source ne vient cependant éclairer. Peut-être ce fronton armorié témoigne-t-il de travaux de restauration consécutif à cet événement.

 

Auteur : Clément Brusseau

Pour citer cet article

Clément Brusseau, Bazoges-en-Pareds, château (colombier), https://armma.saprat.fr/monument/bazoges-en-pareds-chateau-colombier/, consulté le 17/01/2022.

 

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Bazoges-en-Pareds, château (colombier). Armoirie Girard / Lorfevre (armoirie 1)

Mi-Parti : au premier losangé d’(argent) et de (gueules) (Girard), au deuxième d’(or) à l’écusson de (sable), à une bande de (gueules) brochant sur le tout (Lorfevre).

  • Attribution : Girard Jean ; Lorfevre (L'Orfèvre, L’Orphevre) Valentine ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Rez-de-chaussée ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Colombier ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Linteau de porte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Bazoges-en-Pareds, château (colombier)

Bazoges-en-Pareds, château (colombier). Armoirie Poussard / Pons-Polignac (armoirie 2)

Mi-Parti : au premier d’(azur) à trois soleil d’(or) (Poussard), au deuxième écartelé, au 1 et 4 d’(argent) à la fasce bandée de (gueules) et d'(or) (Pons), au 2 et 3, burelé d’(argent) et de (gueules) (Polignac).

  • Attribution : Poussard Charles ; Pons Esther de ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Au dernier étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Colombier ;
  • Emplacement précis : Baie ;
  • Support armorié : Lucarne ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1551-1600 ;
  • Dans le monument : Bazoges-en-Pareds, château (colombier)

Recherche

Menu principal

Haut de page