ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Availles-Limouzine (15, rue du château), maison

Située dans le secteur oriental du bourg d’Availles-Limouzine, dans lequel se trouvent de nombreuses maisons du XVIe siècle, cette habitation conserve une porte couronné par un linteau en forme d’accolade, autrefois encadrée par des piédroits moulurés appuyant sur des bases prismatiques. Au milieu de cette dernière se trouve un écusson, sculpté en relief, dépourvu de figurations héraldiques (armoirie 1). La baie pourrait dater de la première moitié du XVIe siècle.

Porte armoriée, détail de l’accolade ornée d’un écusson sans dessus dessous. Maison de particulier (Availles-Limouzine,15 rue du château).

D’une manière assez originale l’écu est placé à l’envers, sens dessus dessous. Au Moyen Âge, l’inversion de l’armoirie était normalement adoptée dans le cadre des pratiques d’infamie (reversio armorum : Hablot 2008) ou pour indiquer le décès d’un individu (voir, par exemple, la chronique de Matthew Paris : London British Library, Royal ms. 14 C VII, f. 10r, 13v etc. : Iafrate p. 188-190). Dans notre cas, rien ne laisse croire que de telles circonstances aient pu imposer l’inversion de notre écusson. Il est donc plausible que ce choix aie été fait pour des raisons esthétiques, pour que la forme du bouclier suivait le profil de l’accolade. Cela nous laisse donc penser qu’aucune armoirie n’y était représentée. Il faudra de même considérer que des représentations d’armoiries renversées existent, sans qu’elles soient nécessairement liées à des pratiques d’infamie ou à des rituels funéraires, comme l’indiquent les écus armoriés gravés dans une salle de la tour du Moulin à Cluny (Genevois 1991).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Availles-Limouzine (15, rue du château), maison, https://armma.saprat.fr/monument/availles-limouzine-15-rue-du-chateau-maison/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie sources

London British Library, Royal ms. 14 C VII, Matthew Paris, Historia Anglorum. Chronica maiora.

Bibliographie études

J.-L. Genevois, « Abbaye de Cluny. Blasons de la Tour du Moulin », dans Centre d’études clunisiennes. Bulletin, 1991, p. 19-26.

L. Hablot, « «Sens dessoubz dessus». Le blason de la trahison », dans M. Billorè, M. Soria (dir.), La trahison au Moyen Âge. De la monstruosité au crime politique (Ve-XVe siècle), actes du colloque (Lyon 2008), Rennes 2009, p. 331-347.

I. Iafrate, « « Scutum album aquila nigra secundum dictum, sed a contrario secundum alium »: note sull’araldica in Matthew Paris », dans M. Ferrari (dir.), L’arme segreta. Araldica e storia dell’arte nel Medioevo (secoli XIII-XV), Florence 2015, p. 185-194.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Maison, Availles-Limouzine (15, rue du château). Armoirie vierge (armoirie 1)

Armoirie vierge (écu ornemental ?).

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Rez-de-chaussée ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Porte d'entrée ;
  • Support armorié : Accolade ; Linteau ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine (15, rue du château), maison

Recherche

Menu principal

Haut de page