ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Troyes, église Saint-Frobert

L’implantation de ce lieu de culte à l’intérieur de l’enceinte de l’ancien castrum du bas-Empire pourrait confirmer une ancienneté qu’Alphonse Roserot (1948, p. 1606) fait remonter au VIIe siècle. Cependant, cette chronologie semble trop précoce pour la dédicace à saint Frobert. Moine de Luxeuil, Frobert avait fondé le monastère bénédictin de Montier-la-Celle, sur le territoire de Sainte-Savine, à quelques kilomètres de Troyes, dont quelques vestiges existent encore. C’est là qu’il trépassa, peut-être en 673 (voire en 668 ou 670 : Morlot 1998, p. 201-209). Il semble donc improbable qu’une église lui était consacrée quelques années seulement après sa mort, si l’on considère aussi qu’un vrai culte fut reconnu à Frobert seulement à partir du milieu du IXe siècle (Guérin 1873, p. 225).

Troyes, église Saint-Frobert, niche avec console armoriée.

Les documents relatifs à cette église de Troyes sont d’ailleurs plus tardifs. En effet, elle n’est attestée qu’à partir de l’XIe siècle comme succursale de l’église Saint-Rémy. S’il est donc probable que la construction de cet édifice ne date pas d’avant le Xe siècle (Crété-Protin 2002, p. 310), aucun élément ne confirme l’hypothèse de Pascal Bourcier, selon lequel l’église avait été construite à la place d’une synagogue qui s’élevait, croît-il, dans ce quartier qui avait pris le nom de « Brosse aux Juifs » (Bourcier 1989).

Reconstruit au XVIe siècle, l’église Saint-Frobert fut vendue comme bien national en 1791 (Les églises de Troyes 2013, p. 167). Au fil des années, l’édifice changea plusieurs fois de propriétaire et de destination d’usage. Il appartint notamment, en 1893, au célèbre pharmacien Émile Coué (Troyes 1857-Nancy 1926), inventeur de la méthode qui en prit le nom. Après avoir accueilli un atelier de carrosserie en 1854 et un lieu d’artistes dans les années 1980-1990, le bâtiment a été aujourd’hui transformé en logement.

Troyes, église Saint-Frobert, coté sud.

Seulement les murs extérieurs de l’édifice ont donc résisté au passage du temps. Attenant à un contrefort du mur sud de la nef, une niche, seul élément conservé du décor extérieur de l’église, était destinée à abriter une statue perdue. Celle-ci était protégée par un dais, dont l’ornementation est typique de la Renaissance. Le culot qui servait de support à la statue est encore aujourd’hui orné d’un écusson en forme de targe, encadré par des feuilles charnues (armoirie 1). Aucune trace n’est plus visible des armoiries qui y devaient être peintes à l’origine. D’autres niches de ce type existaient à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment, mais elles ne semblent pas toutes avoir été ornées d’armoiries.

Auteur : Jean-Luc Liez

Pour citer cet article

Jean-Luc Liez, Troyes, église Saint-Frobert, https://armma.saprat.fr/monument/troyes-eglise-saint-frobert/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie études

Bourcier, Pascal, Prolégomènes à une monographie sur l’église Saint-Frobert de Troyes, Sainte-Savine 1989.

Crété-Protin, Isabelle, Eglise et vie chrétienne dans le diocèse de Troyes du IVe au Ixe siècle, Villeneuve d’Ascq 2002.

Guérin, Paul, Les petites Bollandistes. Vies des saints, t. 1, Paris 1873.

Les églises de Troyes. Cathédrale, collégiales et églises paroissiales, Rouen 2013.

Morlot, François, La vie des saints et saintes de l’Aube. Dix-huit siècles d’histoire, Troyes 1998.

Roserot, Alphonse, Dictionnaire historique de la Champagne méridionale (Aube), des origines à 1790, t. 3, Troyes 1948.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Troyes, église Saint-Frobert. Armoirie vierge (armoirie 1)

Armoirie vierge.

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Extérieur ;
  • Emplacement précis : Contrefort ; Côté sud ; Niche ;
  • Support armorié : Console ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Troyes, église Saint-Frobert

Recherche

Menu principal

Haut de page