ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Trois-Etots (Cernoy), château

 

Situé dans la commune de Cernoy, le manoir du hameau de Trois-Etots (propriété privée) s’élève en proximité d’un bois dans une bourgade aujourd’hui formée de quelques maisons et d’une petite chapelle du XVIe siècle. Il est composé de deux corps de bâtiment principaux, situés à l’intérieur d’un terrain délimité au sud par un courtine en pierre, renforcée par la présence d’une grosse tour circulaire en briques désormais en ruine, et à l’est par des édifices plus récents, collés à la poterne d’entrée. Cette dernière est dotée d’un porte cochère flanquée d’une porte piétonne dont la clef d’arc est ornée d’un écu portant un monogramme qui pourrait dater du XIXe siècle. L’édifice résidentiel plus ancien, situé au sud, présente une façade à pans de bois du côté du jardin et daterait de la fin du XVe siècle, mais il a subi des modifications importantes au fil du temps. L’autre corps de logis, perpendiculaire au premier et construit en calcaire blanc, semble avoir été érigé dans la première moitié (Parmentier 1906, p. 236), voire plus précisément dans le deuxième quart du XVIe siècle (De Kersaint, Vergent-Ruiz 1969, p. 27). Erigé probablement par la famille Belloy (ibid., p. 238), qui posséda le fief de Trois-Etots entre 1502 et 1597 (ibid., p. 219-220), il appartint de la famille de Herte de 1724 à 1813 avant de passer dans une époque plus récente à la famille Anisson-Duperron (De Kersaint, Vergent-Ruiz 1969, p. 30).

Trois-Etots (Cernoy), chateau.

La façade du corps de bâtiment plus ancien, divisé à son intérieur en deux étages et couvert d’un toit à deux rampants, est compartimentée par dix gros piliers en bois, dont sept seulement étaient encore visibles au début du XIXe siècle, quand René Parmentier en donna une description plutôt précise. Au rez-de-chaussée, chacun d’eux est orné d’un écusson, sculpté au-dessous des corbeaux qui soutiennent les poutres qui portent le premier étage, légèrement en encorbellement (Parmentier 1906, p. 236-237). Procédant du sud au nord, toujours d’après le témoignage de Parmentier, on trouverait un écu timbré d’une couronne et chargé d’un monogramme dont la lecture demeure mystérieuse (armoirie 1) (ibid., pl. 3). Il serait suivi par les armes du roi de France (armoirie 2), également timbrées d’une couronne et par un mi-parti de France et de Bretagne (armoirie 3) – que Parmentier décrit sans doute erronément comme un écartelé, alors qu’il précise que l’écu en question présentait « deux fleurs de lys à gauche, trois hermines à droite » (ibid., p. 237) – dans lequel nous pouvons sans doute reconnaître les armes de Anne de Bretagne († 1514). Les armes du couple royal auraient été suivies par deux écus bûchés dépourvus de couronne (armoiries 4, 6) encadrant un écu beaucoup plus grand que les autres, lui aussi sans couronne, portant les armes des Bourbon (armoirie 5) (ibid.).

Détails des sculptures ornant la façade du logis du château de Trois-Etots et la chapelle du même hameau, dans Parmentier 1906, pl. 3 (© Gallica).

Si la présence de la couronne au-dessus de l’armoirie mi-partie de France et de Bretagne nous assure que l’ensemble a été sculpté quand Anne était reine de France, à défaut d’autres documents plus explicites, il est aujourd’hui impossible de savoir s’il a été exécuté pendant le royaume de Charles VIII (1491-1498) ou pendant celui de Louis XII (1499-1515). L’absence même des armes du propriétaire du manoir, probablement jadis figurées sur les écus grattés encadrant celui aux armes de Bourbon (Parmentier 1906, p. 238), ne facilitent pas l’interprétation de cet ensemble, qui paraît avoir été en tout cas conçu non pas comme « un simple motif décoratif » (ibid.), mais pour mettre à l’honneur la famille à laquelle appartint jusqu’à 1527 le comté de Clermont, duquel dépendit le fief de Trois-Etots jusqu’au milieu du XVIe siècle (ibid., p. 218). Cette lecture semble renforcée par la proximité de cette série héraldique avec celle contemporaine qui ornait un des piliers de la maison dite des Trois Piliers à Beauvais.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Trois-Etots (Cernoy), château, https://armma.saprat.fr/monument/trois-etots-cernoy-chateau/, consulté le 27/05/2024.

 

Bibliographie études

Parmentier René, « Le hameau de Trois-Etots », Bulletin de la Société archéologique et historique de Clermont-de-l’Oise, 1906, p. 213-249.

De Kersaint Armand, Vergent-Ruiz Jean, Châteaux de l’Oise, Paris 1969.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie à monogramme (armoirie 1)

Un monogramme…

  • Attribution : Armoirie à monogramme
  • Timbre : Une couronne
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie roi de France (armoirie 2)

D'(azur) à trois fleurs de lis d'(or).

  • Attribution : Roi de France
  • Timbre : Une couronne
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie Anne de Bretagne (armoirie 3)

Mi-parti : au 1, d'(azur) à trois fleurs de lis d'(or) (France) ; au 2, d’hermine plain (Bretagne).

  • Attribution : Bretagne, Anne de
  • Timbre : Une couronne
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie vierge (armoirie 4)

De…

  • Attribution : Armoirie effacée ; Armoirie bûchée ; Armoirie vierge
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie Bourbon (armoirie 5)

D'(azur) à trois fleurs de lis d'(or), au bâton de (gueules) en bande brochant.

  • Attribution : Bourbon famille de
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Trois-Etots (Cernoy), château. Armoirie vierge (armoirie 6)

De…

  • Attribution : Armoirie effacée ; Armoirie bûchée ; Armoirie vierge
  • Position : Extérieur
  • Étage : Rez-de-chaussée
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ; Logis
  • Support armorié : Pilier
  • Structure actuelle de conservation : Lieu inconnu
  • Technique : Sculpture en bois
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525
  • Dans le monument : Trois-Etots (Cernoy), château

Recherche

Menu principal

Haut de page