ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, Saint-Hilaire-de-la-Celle

Érigé sur l’emplacement présumé de la « cella sancti Hilari », le monastère augustinien de Saint-Hilaire-de-la-Celle fut probablement fondé à la fin de l’XI siècle pour se développer au siècle suivant grâce aux donations (Eygun 1952, p. 75). Le premier prieur connu, Robert, gouverne le monastère de 1130 à 1146 (Archives historiques du Poitou, p. 32). La construction de l’église, dont on conserve le chœur et le transept datés du troisième quart du XIIème siècle (Eygun 1952, p. 84), dut s’achever au début du XIIIème siècle. En 1221 l’église est en effet déclarée « neuve » (ibid.). Sur le côté sud de l’édifice s’élevaient les bâtiments monastiques, organisés autour de deux cloîtres.
Le corps de bâtiments longeant l’actuelle rue Sainte-Catherine, reconstruit au XIXème siècle à l’emplacement d’une aile plus ancienne (Eygun 1952, p. 95), est orné d’une armoirie à l’origine insérée dans un encadrement mouluré, aujourd’hui réduit à une sorte de larmier (armoirie 1).

Relief aux armes d'un abbé (Hilaire Valory ?). Poiters, couvent Saint-Hilaire de la Celle, batiment claustrale

Relief aux armes d’un abbé (Hilaire Valory ?). Poiters, couvent Saint-Hilaire de la Celle, batiment claustrale

La provenance de la pièce est inconnue, aussi que l’identité de l’armoirie représentée. Il s’agit surement de celle d’un des abbés du couvent, puisque l’écu était posé sur une crosse abbatiale, dont on reconnait encore la pointe inférieure. Les bâtiments monastiques nécessitaient de réparation au début du XVIème siècle, sous l’abbatiat de Guillaume de Langeac (Eygun 1952, p. 79), et des gros travaux de rénovations furent entrepris sous un de ses successeurs, François Pastureau entre 1570 et 1585 (ibid., p. 80). Pourtant, l’écartelé ici représenté ne correspond pas à l’armoirie de ces deux prélats. Il pourrait en revanche s’agir de l’armoirie d’Hilaire Valory, abbé commendataire entre 1467 et 1480 (Gallia christiana, col. 1336 ; Le clergé de France 1774, p. 493) et descendant de la famille florentine Valori (Favreau 1988, p. 91) dont une branche s’installa en France au XVème siècle. Ces derniers portaient en effet de sable à l’aigle d’argent (Florence, AS Ceramelli Papiani, fasc. 4791) et un aigle est bien visible dans le deuxième quartier de notre écu (et, peut-être, au troisième). Il faudra alors noter qu’une branche de la famille, installée dans les Flandres, portait un écartelé au 1 et 4 de sable, à l’aigle d’argent ; au 2 et 3, d’or, à un arbre au naturel au chef de gueules (Paris, BnF Fr. 32239, p. 539).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, Saint-Hilaire-de-la-Celle, https://armma.saprat.fr/monument/saint-hilaire-de-la-celle-poitiers/, consulté le 28/10/2021.

 

Bibliographie sources

Paris, BnF Fr. 32239, Ch. D’Hozier, Armorial général de France dressé en vertu de l’édit de 1696, t. XII, Flandres, I.
Gallia christiana in provincias ecclesiasticas distributa, t. 2, Parisiis 1720.
Le clergé de France, t. 2, Paris 1774.

Bibliographie études

F. Eygun, « Saint-Hilaire de la Celle de Poitiers », dans Congrès archéologique de France, 109, Poitiers (1951), Paris-Orléans 1952, p. 71-95.
R. Favreau (dir.), Le diocèse de Poitiers, Paris 1988.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Saint-Hilaire-de-la-Celle, Poitiers. Armoirie Hilaire Valory (?) (armoirie 1)

Écartelé : au 1 et 4, de … à un arbre ( ?) de … ; au 2 et 3 ( ?), de (sable ?), à l’aigle d'(argent ?) (Valory).

  • Attribution : Valory, famille ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Relief ;
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, Saint-Hilaire-de-la-Celle

Recherche

Menu principal

Haut de page