ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Érigée sur le côté sud du déambulatoire, sur l’emplacement d’une chapelle romane, la chapelle du Fou fait deux fois la taille des autres chapelles construites autour du chevet et au long du collatéral nord de l’église Notre-Dame-la-Grande. Elle fut fondée en 1474-1475 par Yvon du Fou († 1488), frère cadet de Raoul, qui fut grand veneur de France, conseiller et chambellan du roi, gouverneur d’Angoumois et capitaine de Lusignan (Favreau 2013, p. 247-252), et par Anne Mourraut, sa première femme (Crozet 1942, num. 638a, p. 165 ; Camus, Favreau, Jeanneau 1995, p. 19 ; Andrault-Schmitt, Camus 2002, p. 29, 51). Celle-ci était la fille unique de Jean Mourraut (Mouraud, Moraude), riche bourgeois qui avait été maire de Poitiers à plusieurs reprises entre 1438 et 1461 (Favreau 2013, p. 248). Consacrée à sainte Anne, homonyme et donc protectrice de la femme d’Yvon du Fou, la chapelle fut complétée avant 1479, quand Anne y fut enterrée (ibid., p. 251), mais dût subir des réparations en 1535, quand le vitrier Mathurin Frouigneau fut payé pour avoir rhabillé une de ses fenêtres (Crozet 1942, p. 233, num. 879).

Poitiers, Notre-Dame-la-Grande, chapelle du Fou (© patrimoine-histoire.fr).

Cette grande chapelle, éclairée par des grandes baies à remplage gothique, est formée de deux travées terminées par un chevet polygonal, dont les voûtes en ogive sont ornées de clefs armoriées qui semblent vouloir mettre à l’honneur l’union des familles Du Fou et Mourraut assuré par le mariage d’Yvon et Anne. En effet, les armes mi-parties du couple sont représentées au centre du système de voûtes couvrant la chapelle (armoirie 2) : soutenues par un ange, elles sont idéalement encadrées par celles pleines des Du Fou (armoirie 1) – auxquelles est attribué l’emplacement le plus valorisant, dans la voûte surplombant l’autel – et des Mourraut (armoirie 3) (Hablot 2013, p. 234), qui présentent toutefois une composition differente par rapport à celle des armes qui sont attribuées à la famille par les armoriaux des maires de Poitiers (Poitiers, Dom Fonteneau, t. 82, f. 109v) et par le célèbre tableau de Nautré figurant le Siège de Poitiers par Coligny (Poitiers, Musée Sainte-Croix, inv. 820.1).

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande, chapelle Du Fou, clef de voute aux armes du Fou.

Sur le côté sud, s’ouvre un enfeu flamboyant abritant depuis 1802 une Mise au tombeau, provenant de l’église de la Trinité, orné d’un écu en losange aux armes d’Amboise, encadré d’une cordelière. Il provient de l’abbaye de la Trinité où il avait été érigé à l’extrémité du chœur à la mémoire de l’abbesse Marie d’Amboise, morte le 8 février 1537, par sa nièce Jeanne de Clermond, fille de Louis de Clermond-Galerande et de Renée d’Amboise, qui avait pris la direction de l’abbaye à la place de sa tante (Crozet 1937). Celui-ci pris remplaça le sarcophage que Yvon du Fou avait fait réaliser pour abriter la sépulture de sa femme (Crozet 1942, num. 638c, p. 165) et la sienne (Favreau 2013, p. 252). Le fleuron qui surmonte l’encadrement de l’enfeu est précédé d’une composition héraldique de facture très soignée. Un écu écartelé est soutenu par deux homme sauvages et timbré d’un heaume fermé chargé d’un cimier à la tête et buste d’ange qui, déployant ses ailes, tient de deux mains le lambrequin s’ouvrant derrière le casque (armoirie 4a). Nous y reconnaissons l’armoirie que Yvon utilisait pour se distinguer de ses ainés, en associant les armes familiales à celles de gueules au griffon d’or, que l’on pense empruntées à celles des Saint-Juzel, famille de sa mère, ou d’un de ses fief (Hablot 2013, p. 234). Ces sont effectivement ces armes qui ornent certains manuscrits qui lui ont appartenu : elles y apparaissent dissimulées dans les détails des enluminures (Paris, BnF Fr. 111, f. 1r, 159r) ou, le plus souvent, dans le bas de page où elles présentent la même configuration qui les caractérise dans le monument funéraire poitevin, avec l’écu soutenu par deux hommes sauvages et cimé d’un ange issant posé de face (Paris, BnF, Fr. 111, f. 236r ; Paris, BnF, Fr. 12330, f. 9r, 11r f. 105r ; Paris, BnF, Fr. 23084, f. 6v). La même armorie est sculptée sur le tympan de l’enfeu (armoirie 4b), où elle est soutenue par un ange, et sur l’un des culs de lampe qui soutiennent, à dextre, la voûte de la niche (armoirie 4c). L’autre, à senestre, est en revanche chargé d’un écu mi-parti associant les armes écartelées d’Yvon à celles des Mourraut (armoirie 5), que nous pouvons attribuer avec certitude à Anne : c’est en effet cette armoirie qui apparaît dans un manuscrit lui ayant appartenu (Paris, BnF, Fr. 23084, f. 164r) (les doutes sur l’attribution de l’armoirie formulés par Labory 1990, p. 348-349, note 175 dérivent en réalité d’une lecture erronée de l’écu peint).

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande, chapelle Du Fou, enfeu d’Yvon et Anne du Fou (détail).

Si le sarcophage où reposaient la dépouille de Anne Mouraut et d’Yvon du Fou est perdu, un relevé de l’ensemble datant d’avant son démembrement en donne heureusement une image plutôt complète, bien que sommaire (Poitiers, BM, ms. 547, t. 3, f. 244). Nous apprenons ainsi que le panneau frontal du tombeau était orné de six personnages sculptés en relief, dont l’identité reste à préciser (des apôtres ?), qui étaient encadrés de chaque côté par un ange tenant un écusson armorié (armoiries 6a-b) : si le dessin reproduit les écus de manière trop sommaire pour en permettre l’identification, un autre croquis du seul sarcophage conservé dans le même manuscrit (Poitiers, BM, ms. 547, t. 3, pl. 29/3) permet d’établir que les écussons étaient chargés d’armoiries composites. Visiblement très abimées – la sculpture aurait subi des mutilations déjà en 1562 (Chergé 1851, p. 185) – elles semblent presenter la figure d’un animal en bas à gauche : il est donc plausible que les anges tenaient les mêmes armes écartelées que nous venons de décrire (armoiries 4a-c) et/ou celles mi-parties utilisée par Anne Mourraut (armoirie 5).

Tombeau d’Yvon et Anne du Fou dans l’église Notre-Dame-la-Grande. Poitiers BM ms. 547, pl. 29-3.

L, comme l’atteste D’après une pièce de procédure non datée copiée au XVIIe siècle et publiée par René Crozet (1942, num. 638c, p. 165), les armes du couple étaient aussi « répétées en différents endroits » de la chapelle. L’indication est trop vague pour comprendre si d’autres armoiries d’Yvon et Anne du Fou étaient representées dans cet espace et où elles étaient placées. Toutefois, nous devrons signaler qu’un écu armorié complétait vraisemblablement le décor de la niche qui, à côté de l’autel, servait pour contenir les objets utilisés pour la liturgie (armoirie 7). Nous y reconnaissons encore facilement son profil aussi bien que l’entaille nécessaire pour l’encastrer au mur.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou), https://armma.saprat.fr/monument/poitiers-eglise-notre-dame-la-grande-chapelle-du-fou/, consulté le 29/06/2022.

 

Bibliographie sources

Poitiers, Archives départementales de la Vienne, G 1088, 7 mai 1475.

Poitiers, Médiathèque François Mitterrand, ms. 547.

Bibliographie études

Andrault-Schmitt Claude, Camus Marie-Thérèse, Notre-Dame-la-Grande de Poitiers. L’œuvre romane, Poitiers 2002.

Camus Marie-Thérèse, Favreau Robert, Jeanneau François, Notre-Dame-la-Grande. Poitiers, Poitiers 1995.

Chergé Charles, Le guide du voyageur à Poitiers, Poitiers 1851.

Crozet René, Textes et documents relatifs à l’histoire des arts en Poitou (Moyen Âge-début de la Renaissance), Poitiers 1942.

Crozet René, « Étude sur la mise au tombeau de l’abbaye de la Trinité de Poitiers aujourd’hui à Notre-Dame-la-Grande », Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 11, 1937, p. 400-413.

Favreau Robert, « La famille du Fou », Revue historique du Centre-Ouest, 13, 2, 2013 (2015), p. 243-254.

Hablot Laurent, « Poitiers à la fin du Moyen Âge, une capitale artistique ? Le mécénat des frères du Fou, de Jean de Mérichon et de quelques autres amateurs éclairés du XVe siècle », Revue historique du Centre-Ouest, 13, 2, 2013 (2015), p. 227-242.

Labory Gillette, « Essai d’une histoire nationale au XIIIe siècle : la chronique de l’anonyme de Chantilly-Vatican », Bibliothèque de l’École des chartes, 148, 2, 1990, p. 301-354.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Du Fou (armoirie 1)

D’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent).

  • Attribution : Du Fou, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ; Chevet ;
  • Emplacement précis : Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Du Fou-Mourraut (armoirie 2)

Mi-parti : au 1 d’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent) (Du Fou) ; au 2 d’(argent) à la fasce de (gueules) à trois pals retraits en chef de (sable) (Mourraut).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Mourraut (Mouraud, Moraude) famille ; Du Fou, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : IIème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Mourraut (armoirie 3)

D’(argent) à la fasce de (gueules) à trois pals retraits en chef de (sable).

  • Attribution : Mourraut (Mouraud, Moraude) famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Ière travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Yvon Du Fou (armoirie 4a)

Ecartelé : aux 1 et 4 d’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent) (Du Fou) ; aux 2 et 3 de (gueules) au griffon d'(or) (Saint-Juzel ?).

Cimier : un ange aux ailes déployées.

Tenant : deux hommes sauvages.

  • Attribution : Du Fou Yvon ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur sud ;
  • Support armorié : Accolade ; Fleuron ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Yvon Du Fou (armoirie 4b)

Ecartelé : aux 1 et 4 d’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent) (Du Fou) ; aux 2 et 3 de (gueules) au griffon d'(or) (Saint-Juzel ?).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Du Fou Yvon ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur sud ;
  • Support armorié : Accolade ; Tympan ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Yvon Du Fou (armoirie 4c)

Ecartelé : aux 1 et 4 d’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent) (Du Fou) ; aux 2 et 3 de (gueules) au griffon d'(or) (Saint-Juzel ?).

  • Attribution : Du Fou Yvon ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur sud ; Voûte ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe (culot) ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Anne Mourraut (armoirie 5)

Mi-parti : au 1 écartelé, aux 1 et 4 d’(azur) à la fleur de lis d’(or) sommée de deux éperviers affrontés d’(argent) (Du Fou) et aux 2 et 3 de (gueules) au griffon d'(or) (Saint-Juzel ?) (Yvon du Fou) : au 2, d’(argent) à la fasce de (gueules) à trois pals retraits en chef de (sable) (Mourraut).

  • Attribution : Mourraut (Mouraud, Moraude) Anne ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur sud ; Voûte ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe (culot) ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou). Armoirie Yvon Du Fou ? (armoirie 6a-b)

(Ecartelé : aux 1 et 4 d’azur à la fleur de lis d’or sommée de deux éperviers affrontés d’argent (Du Fou) ; aux 2 et 3 de gueules au griffon d’or (Saint-Juzel ?) ?).

  • Attribution : Du Fou Yvon ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur sud ;
  • Support armorié : Tombeau ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)_Armoirie inconnue (armoirie 7)

De…

  • Attribution : Armoirie inconnue ; Armoirie perdue ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chapelle latérale sud ;
  • Emplacement précis : Armoire (à reliques ou liturgique) ; Mur ;
  • Support armorié : Tympan ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Notre-Dame-la-Grande (chapelle Du Fou)

Recherche

Menu principal

Haut de page