ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Plouvien (Musée Skolig Al Louarn), pièces erratiques

Au cœur du bourg de Plouvien, immédiatement au nord de l’église paroissiale, l’écomusée Skolig Al Louarn, centre culturel dédié à l’étude de la langue, de l’histoire et de la culture bretonnes, occupe le bâtiment d’un ancien presbytère construit en 1871 (Mauguin, Broucke 2005, p. 17). La construction est assez ambitieuse pour un bâtiment de ce type, avec de hautes et larges ouvertures, une corniche moulurée, un chaînage d’angle en pierres de taille, des pignons coiffés de larges cheminées. Aux façades avant et arrière, au-dessus des fenêtres centrales du premier étage, émergeant d’un crépis, s’observent deux petits écussons en granit datables de la fin du Moyen Âge ou de la Renaissance, scellés en réemploi ornemental.

Réemploi aux armes des Du Refuge, Plouvien, façade arrière du musée Skolig Al Louarn.

Celui en façade arrière, le mieux conservé, semble le plus ancien, et pourrait dater du XVe ou du XVIe siècle. Il montre les armes des Du Refuge (armoirie 1), seigneurs de Kernazret en la trève de Loc Brévalaire depuis au moins le XIVe siècle (Torchet 2010, p. 261), qui comptaient parmi les premières familles nobles de Plouvien et des environs.

L’écusson de la façade principale, donnant sur la rue Laënnec, laisse deviner trois têtes d’aigle surmontées d’un lambel à trois pendants (armoirie 2), une figure de brisure désignant les armes d’un cadet. Peut-être est-il un peu plus récent que le précédent, au courant du XVIe ou au début du XVIIe siècle, eu égard à la forme trapézoïdale des pendants du lambel. Plusieurs familles portaient des armes à trois têtes d’aigle ou de faucon en Finistère nord, principalement les Guérault, Kerguiziau, Kerscau ou Kerscao, Mescaradec et Mescam (Potier de Courcy 1993, t. 1, p. 492, t. 2, p. 96, 267 ; Le Borgne 1667, p. 156). Les Kerguiziau et les Guérault forment les meilleurs candidats. Les premiers ont produit deux recteurs de Plouvien, Laurent de Kerguiziau attesté en 1501, et Jean de Kerguiziau, prêtre au moins de 1601 à 1636 (Pérennès 2003, p. 79), et contractèrent alliance avec les Du Refuge.

Écusson de réemploi non identifié (Kerguiziau ?), Plouvien, façade du Musée Skolig Al Louarn.

Ces derniers, du fait de la terre de Kernazret, possédaient les meilleures prééminences en l’église tréviale de Loc-Brévalaire, où leurs armes s’étalaient sans concurrence à la maîtresse-vitre. À la fin du XVIIe siècle, on y remarquait dans les lancettes inférieures « à genoux un chevalier de la maison du Refuge avec la cotte d’armes blasonnée et sa femme de la maison de Kerguisiau avec ses armoiries » et parmi les écussons d’alliance au tympan « d’azur à trois testes d’aigles d’argent, qui est Gueraut de Chef-Du-Bois » (Ménestrier 1682, p. 133 ; Mauguin, Broucke, p. 32-33, 43).

La provenance de ces deux réemplois est incertaine. Toutefois, l’église paroissiale de Plouvien ayant été détruite vers le début des années 1850 et immédiatement réédifiée à neuf en 1856-1857 (Couffon, Le Bars 1988, p. 307), l’hypothèse peut être émise que des matériaux de démolition auraient pu être conservés de l’ancien édifice, et réutilisés quelques années plus tard lors de la construction du nouveau presbytère.

Auteur : Paul-François Broucke, Michel Mauguin

Pour citer cet article

Paul-François Broucke, Michel Mauguin, Plouvien (Musée Skolig Al Louarn), pièces erratiques, https://armma.saprat.fr/monument/plouvien-musee-skolig-al-louarn-pieces-erratiques/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie études

Couffon, René, Le Bars, Alfred, Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles du Finistère, Quimper 1988 (rééd.).

Le Borgne, Guy, Armorial breton, Rennes 1667.

Mauguin, Michel, Broucke, Paul-François, Recherches héraldiques en Léon. Plouvien, Bourg-Blanc et Loc Brévalaire, Brest 2005.

Ménestrier, Claude-François, Les diverses espèces de noblesse et les manières d’en dresser les preuves, Paris 1682.

Pérennès, Henri, Plouvien, monographie de la paroisse, Paris 2003 (rééd.).

Potier de Courcy, Pol, Nobiliaire et armorial de Bretagne, Mayenne 1993 (rééd.).

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Plouvien, Musée Skolig Al Louarn. Armoirie Du Refuge (armoirie 1)

D'(argent) à deux fasces de (gueules), à deux bisses affrontées en pal d'(azur) brochantes.

  • Attribution : Du Refuge famille ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Plouvien, Musée Skolig Al Louarn (75 rue Laënnec) ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ; 1501-1525 ; 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Plouvien (Musée Skolig Al Louarn), pièces erratiques

Plouvien, Musée Skolig Al Louarn, armoirie non identifiée (de Kerguiziau ?) (armoirie 2)

De … à trois têtes d’aigle ou de faucon de …, au lambel à trois pendants de …

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Plouvien, Musée Skolig Al Louarn (75 rue Laënnec) ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ; 1526-1550 ; 1551-1600 ; 1601-1700 ;
  • Dans le monument : Plouvien (Musée Skolig Al Louarn), pièces erratiques

Recherche

Menu principal

Haut de page