ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Plaisance, pièce erratique

Actuellement conservée dans la salle du conseil de la mairie Plaisance, cette cheminée a été prélevée d’un édifice du bourg et restaurée. Portée à notre connaissance par Anthony Gourdeau, qui lui a consacré une première étude, la cheminée est ornée par une Annonciation, placée au milieu de la partie supérieure du linteau. Elle surplombe un écu armorié (armoirie  1) encadré par des feuilles de vigne et des grappes de raisins réalisées de manière très réaliste par un maître sculpteur doué d’une certaine maîtrise technique. La forme de la cheminée et du bouclier armorié comme le style de la peinture nous orientent vers une datation au début du XVIe siècle.

Cheminée armoriée et ornée d’une scène d’Annonciation. Plaisance, mairie (cliché : A. Gourdeau).

Deux lettres (un P et un D, ce dernier de forme onciale) accompagnaient un meuble héraldique placé au milieu de l’écu, bûché probablement à la Révolution. Les coups de marteaux portés sur l’emblème laissent quand même entrevoir la présence originaire d’un objet rectangulaire surmonté d’un élément triangulaire. D’après Gourdeau il pourrait s’agir de l’armoirie du prieuré de Plaisance qui portait d’or à un palais de sinople (Paris, BnF Fr. 32255, p. 698). Il faudra pourtant relever que l’écu est actuellement peint en azur, ce qui implique la présence d’un meuble d’or ou d’argent, par respect de la règle du blason interdisant la superposition de deux émaux ou de deux métaux. Les lettres disposées de deux côtés du meuble principal pourraient renvoyer au nom du détenteur de l’armoirie. Nous ne pouvons pas exclure, en tout cas, qu’il s’agissait d’une institution religieuse, en considération du fait que dans la région, à cette époque, l’intégration de lettres onomastiques dans l’armoirie semble avoir été utilisée surtout par ces communautés. Le choix d’encadrer l’écu par de la vigne, symbole eucharistique, et de le faire surmonter par l’Annunciation semblent d’ailleurs répondre à une volonté de sacralisation de l’armoirie, inscrite idéalement entre la naissance et la passion de Jésus Christ.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Plaisance, pièce erratique, https://armma.saprat.fr/monument/plaisance-piece-erratique/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie sources

Paris, BnF Fr. 32255, Ch. D’Hozier, Armorial général de France dressé en vertu de l’édit de 1696, t. XXVIII, Poitiers, II.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Pièce erratique, Plaisance. Armoirie inconnue (armoirie 1)

D’azur (?) au … accosté par les lettres P et D.

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Intérieur ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Support armorié : Linteau de cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : Plaisance, mairie ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Plaisance, pièce erratique

Recherche

Menu principal

Haut de page