ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Airvault, pièce erratique

Orné d’une accolade au profil mouluré mais très érodé par les agents atmosphériques, ce linteau de porte était jadis chargé, au centre, d’un écusson en saillie, dont seule la partie supérieure est conservée (armoirie 1). Une frise végétale ornait le profil supérieur de l’accolade : nous distinguons encore une branche, quelques feuillages et une fleur de lys.

Airvault, fragment erratique d'architrave, détail de l'ornementation du gable avec une fleur de lys

Airvault, fragment erratique (linteau), détail de l’ornementation du gable avec une fleur de lys

Cette dernière, très stylisée, pourrait avoir une valeur emblématique, même s’il ne faut pas oublier qu’à partir du XIIIe siècle les fleurs de lys deviennent un élément récurrent du lexique ornemental.

Si la provenance de cette pierre demeure inconnue – appartient-elle peut-être à un des édifices du complexe abbatial des augustiniens ? –, sa datation pourrait être fixée, sur des critères stylistiques, entre la seconde moitié du XVe et le début du XVIe siècle.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Airvault, pièce erratique, https://armma.saprat.fr/monument/piece-erratique-airvault/, consulté le 24/10/2021.

 

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Pièce erratique, Airvault

Armoirie vierge.

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Accolade ;
  • Structure actuelle de conservation : Airvault, Musée Jacques Guidez ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ; 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Airvault, pièce erratique

Recherche

Menu principal

Haut de page