ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Mortemart, élément erratique

 

Posée sur le mur de clôture de l’ancien couvent des Augustins de Mortemart (base POP), aujourd’hui mairie, cette clé de voûte circulaire, en pierre calcaire, est ornée d’un écu armorié assez lisible présentant des ondes surmontées d’un lambel (armoirie 1). Nous pouvons y reconnaître facilement les armoiries d’un membre de la famille de Rochechouart, célèbre et puissante famille limousine qui eut la seigneurie de Mortemart (Dubuisson 1757, p. 78). Malgré la présence de la brisure au lambel, l’identité exacte du porteur de l’armoirie demeure inconnue.

Mortemart, clé de voute erratique aux armes de Rochechouart.

La provenance de cette clé de voûte datant probablement du XIVe siècle n’est pas documentée, mais il semble raisonnable d’imaginer qu’elle pouvait appartenir à un édifice de culte présent sur le territoire de Montemart. Le village a été en effet le lieu de naissance de Pierre Gauvain († 1335), conseiller du roi Charles IV le Bel (Massoni 2018) et évêque de Viviers puis d’Auxerre et cardinal en 1327, qui a fondé de son vivant trois monastères – ceux des Carmes, des Augustins et des Chartreux – plus une église qui devait abriter un collège de chanoines, pour accueillir et veiller sur son tombeau (Moureau 2018, t. 1, p. 119-123). C’est justement de l’ancienne église des Carmes, détruite entre la Révolution et le début du XIXe siècle (Lorgue 1893, p. 5 ; Andrault-Schmitt 1997, p. 282-283), que la pièce armoriée pourrait provenir, ou bien de l’église paroissiale Saint-Hilaire de Mortemart, disparue en 1850 lors du percement de l’actuelle route départementale. Toutefois, puisque Thomas Antoine Lorgue signale dans sa monographie sur Mortemart que l’église dite du Milieu, démolie vers 1806-1825 (Andrault-Schmitt 1997, p. 283-286), aurait abrité les sépultures de plusieurs membres de la famille de Rochechouart (Lorgue 1893, p. 171-172), nous sommes incités à rapprocher cette clé de voûte de cette dernière église.

Auteur : Emmanuel Moureau

Pour citer cet article

Emmanuel Moureau, Mortemart, élément erratique, https://armma.saprat.fr/monument/mortemart-element-erratique/, consulté le 12/07/2024.

 

Bibliographie études

Andrault-Schmitt Claude, « Mortemart, ancienne église des Augustins », dans Limousin gothique, Paris 1997, p. 280-286.

Dubuisson Pierre-Paul, Armorial des principales maisons et familles du royaume, t. 2, Paris 1757.

Lorgue Thomas Antoine, Histoire de Mortemart, Haute-Vienne, Limoges 1893.

Massoni Anne, « Le cardinal Pierre de Mortemart », dans M. Angheben, P. Martin, E. Sparhubert (dir.), Regards croisés sur le monument médiéval. Mélanges offerts à Claude Andrault-Schmitt, Turnhout 2018, p. 53-67.

Moureau Emmanuel, Bâtir pour l’éternité. Le cardinal Pierre des Prés (1280-1361) et la collégiale Saint-Martin de Montpezat-de-Quercy, thèse de doctorat, dir. Q. Cazes, Université de Toulouse, 2018.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Mortemart, élément erratique. Armoirie Rochechouart (armoirie 1)

Fascé nébulé d’argent et de gueules de six pièces au lambel de quatre pendants de…

  • Attribution : Rochechouart (brisure)
  • Position : Inconnue
  • Étage : Inconnu
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue
  • Emplacement précis : Voûte
  • Support armorié : Clef de voûte
  • Structure actuelle de conservation : Mortemart 1 rue des Augustins
  • Technique : Sculpture en pierre
  • Période : 1301-1325 ; 1326-1350 ; 1351-1375 ; 1376-1400
  • Dans le monument : Mortemart, élément erratique

Recherche

Menu principal

Haut de page