ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Documentée dès 1100, l’église de Montier-en-l’Isle a été reconstruite à l’extrême fin du XVe et durant le siècle suivant (Beau 1991, p. 256). Bâtie sur un plan en croix latine, elle présente une nef, un transept saillant et une abside à trois pans. Le bras nord du transept fut vraisemblablement érigé grâce à la générosité de la famille de Gennes qui en fit sa chapelle funéraire, comme le prouvent les pierres tombales qui s’y voient encore et un linteau orné de deux écussons armoriés situé à l’extérieur du croisillon nord (côté ouest) (Liez 2017) (armoiries 1-2).

Sur ce dernier, nous pouvons reconnaître, à dextre de la petite accolade, les armes d’Émond de Gennes († 1er mars 1537), le membre le plus anciennement connu de la famille qui, venant vraisemblablement d’Anjou, établit sa lignée dans le baralbin à la fin du XVe siècle (armoirie 1). Ses armes (Palasi 2008, t. 1, num. 1049) sont ici associées, à notre avis, à celles de sa première épouse, Anne de Saint-Tirier (ou Yrier, ou Trivier) (armoirie 2). Elle portait une armoirie partie : nous y reconnaissons au premier les armes de son mari, au deuxième celles de son père qui demeurent toutefois plus difficiles à interpréter. Dans la partie senestre de l’écu nous reconnaissons deux fasces chargées de merlettes, d’autres merlettes en pointe et un élément en chef que nous n’avons pas pu identifier.

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, linteau armorié aux armes d’Émond de Gennes et de sa première épouse.

A la mort d’Anne, Émond épouse en secondes noces Nicole de Saint-Brice († le 27 octobre 1553) qui portait une armoirie à trois molettes. Leurs pierres tombales gisent toujours, côte à côte, dans le croisillon nord de l’église. Celle d’Émond, représenté décharné et enveloppé d’un suaire s’enroulant autour du corps, montre deux fois la même armoirie, sculptée de part et d’autre de sa tête (armoiries 3a-b). Celle de Nicole, en revanche, n’est pas orné du gisant de la défunte mais seulement de deux écus : l’un parti aux armes de son époux (armoirie 4), l’autre, en forme de losange, aux armes de sa famille (armorie 5).

Si une autre pierre tombale appartenant à Edmond III de Gennes (1550-1612) et à son épouse, Marguerite de Saint-Quentin († 1622), est également conservée au même endroit, nous ne pouvons pas exclure que d’autres éléments ornés des armes des De Gennes se trouvaient à l’origine à l’intérieur de l’église. C’est probablement le cas de la Vierge de pitié conservée depuis le début du XIXe siècle dans l’église Saint-Sébastien de Crésantignes.

Auteur : Jean-Luc Liez

Pour citer cet article

Jean-Luc Liez, Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, https://armma.saprat.fr/monument/montier-en-lisle-eglise-saint-pierre-et-saint-paul/, consulté le 17/10/2021.

 

Bibliographie études

Beau, Marguerite, L’architecture religieuse de la Champagne méridionale et auboise hors Troyes, Troyes 1991.

Liez, Jean-Luc, « La famille de Gennes dans l’Aube : essai de reconstitution historique et héraldique de la statuaire », Mémoires de la Société académique de l’Aube, 141, 2017, p. 67-76.

Palasi, Philippe, Armorial historique et monumental de l’Aube, Chaumont 2008.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie Émond de Gennes (armoirie 1)

D’hermine à la fasce de (gueules).

  • Attribution : Gennes Émond de ; De Gennes famille ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Mur ouest ; Porte ;
  • Support armorié : Linteau de porte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Montier-en-l'Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie Anne de Tirier (armoirie 2)

Parti, au premier d’hermine à la fasce de (gueules) (de Gennes), au deuxième de … à deux fasces de … chargées de trois merlettes de … accompagnées de trois merlettes de … en pointe et de … en chef.

  • Attribution : Saint-Tirier Anne de ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Mur ouest ; Porte ;
  • Support armorié : Linteau de porte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Montier-en-l'Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie Émond de Gennes (armoiries 3a-b)

D’hermine à la fasce de (gueules).

  • Attribution : Gennes Émond de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Sol ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Montier-en-l'Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie Nicole de Saint-Brice (armoirie 4)

Parti, au premier d’hermine à la fasce de (gueules) (de Gennes), au deuxième de … à trois molette de …

  • Attribution : Saint-Brice Nicole de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Sol ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1551-1600 ;
  • Dans le monument : Montier-en-l'Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Montier-en-l’Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie Nicole de Saint-Brice (armoirie 5)

De … à trois molettes de …

  • Attribution : Saint-Brice famille ; Saint-Brice Nicole de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Sol ;
  • Support armorié : Plate-tombe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1551-1600 ;
  • Dans le monument : Montier-en-l'Isle, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Recherche

Menu principal

Haut de page