ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Châtellerault, église Saint-Romain

Fondée vraisemblablement vers 1050 (voir les différents hypothèses analysées dans Banos et al. 2006), l’abbatiale de Saint-Romain de Châtellerault s’enrichit, au cours du XIe siècle, grâce aux donations effectuées par les seigneurs locaux. Ces derniers donnèrent l’abbaye aux religieux de Saint-Cyprien de Poitiers, avec toutes ses dépendances (Benoît 1984, p. 98), en 1086. Deux ans plus tard, l’abbaye fut transformé en prieuré (Banos et al. 2006). La construction de l’église actuellement visible date d’après cette donation. Désaffectée en 1790 et partagée entre plusieurs propriétaires qui la destinèrent à différents usages, l’église Saint-Romain est aujourd’hui dans un état de conservation très précaire. En dépit des altérations subies, l’édifice montre encore, dans la zone absidale, des caractères typiquement romans qui permettent d’avancer une datation à la fin du XIe siècle. À l’intérieur, des chapiteaux sculptés semblent dater de la même époque.

Comme la plupart des édifices religieux de la région, l’église fut renouvelée au fil des siècles. En 1687, elle fut agrandie en réutilisant des matériaux provenant du temple protestant qui venait d’être démoli, tandis que sa façade était restaurée tout en préservant des éléments de l’édifice roman (Banos et al. 2006 ; Benoît 1984, p. 98).

Armoirie Jean Frétard. Châtellerault, église Saint-Romain, voûte du transept nord.

Armoirie Jean Frétard. Châtellerault, église Saint-Romain, voûte du transept nord (photo: J.-L. Terradillos).

D’importants travaux avaient déjà été réalisés à l’époque gothique, comme en témoigne, parmi d’autres, une clef armoriée encastrée au sommet d’une voûte du transept nord (armoirie 1). Déjà datée au XIVe siècle (Benoît 1984, p. 99), elle remonte plutôt à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe, pour la forme de l’écusson qui la contient. L’armoirie frettée appartient à la famille Frétard (ou Fréttard), originaire du Loudunais, qui portait de gueules fretté d’argent (Beauchet-Fillerau 1905, p. 596). En effet, Pierre Frétard fut prieur de Saint-Romain de 1475 à 1480 (ibid.). Les travaux de réfection du transept ayant été réalisés à son initiative, le prieur obtint le droit d’y exposer les armes familiales.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Châtellerault, église Saint-Romain, https://armma.saprat.fr/monument/eglise-saint-romain-chatellerault/, consulté le 28/10/2021.

 

Bibliographie études

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. 3, Poitiers 1905.

J.-O. Benoît, « Vienne. L’église Saint-Romain de Chatellerault », dans Bulletin Monumental, 142, 1, 1984, p. 98-99.

A. Banos et alii, « Église Saint-Romain à Châtellerault. Histoire & Archéologie », dans Bulletin de la Société des Sciences de Châtellerault, 105, 2006, p. 45-51.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Eglise Saint-Romain, Châtellerault. Armoirie Pierre Frétard (armoirie 1)

De (gueules) fretté de (argent).

  • Attribution : Frétard, famille ; Frétard, Pierre ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras nord) ;
  • Emplacement précis : Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Châtellerault, église Saint-Romain

Recherche

Menu principal

Haut de page