ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Daté entre la fin du XIe et le début du XIIe siècle – deux actes de donation le situent entre 1092 et 1120 – le prieuré de Saint-Pierre fut bâti par les moines de la Chaise-Dieu au milieu d’un petit bourg situé à une courte distance de la ville fortifiée de Parthenay, sur l’emplacement d’une église plus ancienne (Maxwell 2007). Très célèbre pour le décor sculpté de sa façade romane, l’édifice conserve encore quelques traces des ajouts réalisés pendant les 900 ans de son utilisation. Notamment, dans le mur pignon du transept sud se trouve un enfeu dont l’arcade est ornée, dans la partie médiane, de trois consoles armoriées portant un parti, au premier de … à trois coquille de … posées en pal, au second de … à une demi-molette de … (armoiries 1-3).

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux, transept sud, enfeu aux armes Combarel.

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux, transept sud, enfeu aux armes Combarel.

Il s’agit de l’armoirie de la famille Combarel, dont Hugues fut nommé évêque de Poitiers en 1424 pour le rester jusqu’à sa mort en 1440. Grand bâtisseur et commanditaires très actif, Hugues de Combarel fit marquer les œuvres qu’il avait fait réaliser avec ses armes, souvent accompagnées par les enseignes épiscopales : on les voyait sur la clôture du chœur de la cathédrale Saint-Pierre (Bouchot 1891, n. 2435D), on les voit encore sur un vitrail de la même église, dans un bâtiment de l’hôtel épiscopal et sur l’enceinte du château d’Angles-sur-l’Anglin.

La structure est déjà mentionnée en 1840 et ne semble pas avoir été modifiée par les restaurations successives, même en ce qui concerne l’emplacement et l’aspect de son ornementation héraldique (« Séances extraordinaires » 1839-1840, p. 211). L’église était un lieu de sépulture, comme l’attestent aussi l’enfeu creusé dans le mur méridional du transept nord et les cinq tombeaux en pierre retrouvés en 1840 sous le chœur (« Séances extraordinaires » 1839-1840, p. 212), datés des XIe-XIIe siècles et censés avoir appartenus aux seigneurs de Parthenay qui, paraît-il, avaient parfois été enterrés dans cette église (Ledain 1894, p. 16). L’identité de la personne qui était inhumée dans l’enfeu du transept sud n’est pas connue. La tête d’un gisant aurait été récupérée de cet enfeu par M. Deverin, architecte des Monuments Historiques, et donnée au Musée de Niort (Breuillac, Girard 1913, p. 84-85). Dépourvue d’éléments caractérisants, elle ne nous aide pas à reconnaître le nom du défunt qui, de toute façon, appartenait clairement à la famille de l’évêque Hugues (enseveli quant à lui dans la cathédrale de Poitiers ; cf. Vallière 2008, p. 110). La forme de l’armoirie, très proche de celles sculptées dans le château d’Angles-sur-l’Anglin, et le style héraldique permettent de dater l’ensemble à la première moitié du XVe siècle.

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux, portail, piédroit de droite, graffiti héraldique, armoirie 5

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux, portail, piédroit de droite, graffiti héraldique, armoirie 5

Le fragment d’un manteau de cheminée, chargé d’un écusson aux armes de Parthenay-L’Archevêque (Breuillac, Girard 1913, p. 74-75) (armoirie 4) et donné avant 1913 par M. Deverin, provient de ce même complexe, vraisemblablement des batiments composant le cloître sur le flanc nord de l’église. La pièce, que l’on suppose encore conservée au Musée Bernard d’Agesci de Niort, n’a pas été encore fait l’objet d’une mission de terrain. On remarquera enfin l’écusson armorié qui a été gravé sur le piédroit de droite du portail de l’église (armoirie 5). De lecture très difficile – on y décèle peut-être un parti – et très difficile à dater (XVIe siècle ?), il a été probablement gravé par un pèlerin comme trace votive de son passage.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre, https://armma.saprat.fr/monument/eglise-saint-pierre-parthenay-le-vieux/, consulté le 17/10/2021.

 

Bibliographie études

« Séances extraordinaires des 20, 21, 22, 23, 24 juin, congrès archéologique », dans Mémoires de la Société de Statistique des Deux-Sèvres, 4, 1839-1840, p. 160-230.

H. Bouchot, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrits, Paris 1891.

B. Ledain, « Parthenay (Deux-Sèvres) », dans J. Robuchon, Paysages et monuments du Poitou, Paris 1894, p. 1-28.

E. Breuillac, G. Girard, Catalogue du Musée lapidaire, Niort 1913.

R. Maxwell, « Romanesque Construction and the Urban Context. Parthenay-le-Vieux in Aquitaine », dans Journal of the Society of Architectural Historians, 66, 1, 2007, p. 22-59.

L. Vallière, Diocèse de Poitiers (Fasti ecclesiae gallicanae, t. 10), Turnhout 2008.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux. Armoirie Combarel (armoirie 1)

Parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent).

  • Attribution : Combarel, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras sud) ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur pignon ;
  • Support armorié : Console ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1401-1425 ; 1426-1450 ;
  • Dans le monument : Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux. Armoirie Combarel (armoirie 2)

Partie, au premier d’(azur) à trois coquilles d’(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d’(argent).

  • Attribution : Combarel, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras sud) ;
  • Emplacement précis : Enfeu ; Mur pignon ;
  • Support armorié : Console ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1401-1425 ; 1426-1450 ;
  • Dans le monument : Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux. Armoirie Combarel (armoirie 3)

Partie, au premier d’(azur) à trois coquilles d’(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d’(argent).

  • Attribution : Combarel, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Transept (bras sud) ;
  • Emplacement précis : Enfeu ;
  • Support armorié : Console ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1401-1425 ; 1426-1450 ;
  • Dans le monument : Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux. Armoirie Parthenay-L’Archevêque (armoirie 4)

(Burelée d’argent et d’azur, à la cotice de gueules brochant sur le tout).

  • Attribution : Parthenay-L’archevêque, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Support armorié : Manteau de cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : Niort, Musée Bernard d'Agesci ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : Datation inconnue ;
  • Dans le monument : Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Eglise Saint-Pierre, Parthenay-le-Vieux. Armoirie inconnue (armoirie 5)

Parti, au premier fretté de … et de …, au second de … au mi-chevron de … au chef de …

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Portail ;
  • Support armorié : Pied-droit ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Graffiti ;
  • Période : 1351-1375 ; 1376-1400 ; 1401-1425 ; 1426-1450 ; 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Parthenay-le-Vieux, église Saint-Pierre

Recherche

Menu principal

Haut de page