ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Charenton-le-Pont, château de Conflans

Situé à quelques kilomètres seulement au sud du château royal de Vincennes, le manoir de Conflans a été hérité par Mahaut d’Artois († 1329) de son père, Robert II. Dans cette résidence, totalement rasée au cours du XXe siècle, la comtesse d’Artois et de Bourgogne fait réaliser d’important travaux entre 1314 et 1320 (Hartmann 1909, p. 30-36). Composé à l’origine d’un logis central abritant les chambres et d’une chapelle, située près du porche d’entrée et déjà restaurée et agrandie par Robert II, le manoir est agrandi par la construction d’une grande salle et d’une tour carrée flanquée par des tourelles. Dans celle-ci Mahaut installe sa chambre (Balouzat-Loubet 2015).

Les aménagements effectués par Mahaut concernent aussi l’ornementation des espaces intérieurs. Les œuvres de peinture commanditées le 20 juin 1320 pour décorer une galerie du manoir sont célèbres, même si elles ont été perdues (Mérindol 2013, p. 199 ; Le Deschault de Monredon 2015, p. 135). Les sources écrites attestent que les fresques représentaient le comte d’Artois « armoiez des armes du dit conte » (armoirie 1) en compagnie d’autres chevaliers dont le document ne précise pas l’identité. Ceux derniers étaient associés à des écus chargés de leurs armoiries représentées avec précision (armoiries 2a-…). A ce but, le marché passé avec le peintre Pierre de Bruxelles, qui avait déjà réalisé les peintures de la grande salle du manoir (Hartmann 1909, p. 31), précisait qu’il fallait faire des recherches pour documenter la forme des armoiries que ces personnages avaient portées de leur vivant : « et enquerra l’en queles armes il portoient ou temps qu’il vivoient » (Demay 1875, p. 237-239 ; Dehaisnes 1886, t. 1, p. 229-230). Il est impossible aujourd’hui d’établir si les personnages étaient dotés d’écus portant leurs armes ou si ceux-ci étaient plutôt insérés dans une frise qui encadrait une scène représentant un événement historique, comme l’on voit dans d’autres décors contemporains. En effet, d’après le marché passé avec le peintre, la peinture présentait également une scène dans laquelle des vaisseaux transportant des hommes armés naviguaient dans la mer (Dehaisnes 1886, t. 1, p. 229-230). Pour cela, il a été proposé que la peinture mettait en scène l’expédition navale conduite par Robert II d’Artois, père de Mahaut, en Sicile (1282) (Victoir 2010, p. 175).

Comme les fragments des peintures murales retrouvés dans l’ancien palais d’Étampes, les peintures perdues de Conflans attestent l’affirmation, au début du XIVe siècle, de la représentation d’événements historiques, parfois liés aussi à l’actualité, dans l’ornementation des demeures princières et de l’aristocratie. Dans ces peintures, une attention particulière est consacrée aux détails héraldiques, seuls éléments visuels qui pouvaient facilement donner des indices pour identifier à la fois les personnages et l’épisode représentés.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Charenton-le-Pont, château de Conflans, https://armma.saprat.fr/monument/conflans-manoir-dartois/, consulté le 28/10/2021.

 

Armoiries répertoriées dans ce monument

Charenton-le-Pont, château de Conflans. Armoirie Robert II d’Artois (armoirie 1)

(D’azur semé de fleurs de lys d’or au lambel de gueules chaque pendant chargé de trois châteaux d’or).

  • Attribution : Artois Robert II d' ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Galerie ;
  • Emplacement précis : Mur ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Peinture murale ;
  • Période : 1301-1325 ;
  • Dans le monument : Charenton-le-Pont, château de Conflans

Charenton-le-Pont, château de Conflans. Armoiries inconnues (armoiries 2a-…)

Armoiries inconnues.

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Galerie ;
  • Emplacement précis : Mur ;
  • Structure actuelle de conservation : Pièce disparue ;
  • Technique : Peinture murale ;
  • Période : 1301-1325 ;
  • Dans le monument : Charenton-le-Pont, château de Conflans

Recherche

Menu principal

Haut de page