ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, collège du Puygarreau

Le collège universitaire Puygarreau fut fondé le 7 avril 1478 par Françoise Gillier. Elle était la femme de Jean Barbin, seigneur de Puygarreau, qui la nomma héritière de tous ses bien à sa mort en 1469, n’ayant le couple pas d’enfant (Ménard 1841-1843, p. 211-212). Le complexe fut racheté par la mairie et puis cédé définitivement aux Jésuites en 1687, qui en utilisaient déjà les locaux depuis 1608 et qui de lors le réunirent au collège Sainte-Marthe (Delfour 1901, p. IV-VI, 59-60, 122-123). La structure s’élevait au sud de l’emplacement de l’Hôtel de Ville actuel, entre la parcelle puis occupée par l’hôtel de Jean Beaucé et l’actuelle rue Louis Renard. Encore visible sur le cadastre de 1838 (Poitiers, Arch. dép., Cadastre anc., Poitiers, s. L, f. 2 ; Favreau 1978, p. 572), elle fut démolie en 1873 (Ménard 1873, p. 390).

Pièce erratique. Poitiers, Musée Sainte-Croix (déjà Poitiers, Collège du Puygarreau).

Pièce erratique. Poitiers, réserves du Musée Sainte-Croix (déjà Poitiers, Collège du Puygarreau).

Dans les débris des édifices fut récupéré un « cul-de-lampe du XVe siècle, représentant une tête ailée », aussitôt fait parvenir (17 juillet 1873) à la Société des Antiquaires de l’Ouest (ibid.). Le fragment est décrit avec plus de précision dix ans plus tard par Bélisaire Ledain dans son catalogue du Musée lapidaire de la Société des Antiquaires de l’Ouest (Ledain 1883, p. 521, num. 756) : il spécifie notamment que le cul-de-lampe représentait « un ange aux ailes déployées tenant un écusson vide » (armoirie 1). Sur cette base, il a été possible d’identifier la pièce avec un fragment de linteau actuellement conservé dans les réserves du Musée Sainte-Croix de Poitiers, que l’on pourrait dater du dernier quart du XVème siècle. Non plus mentionnée dans les successifs registres manuscrits des musées municipaux, cette pièce surmontait probablement la porte d’accès à un des corps de bâtiments composant le collège. L’absence de toute trace d’armoirie ne permet pas de préciser davantage l’emplacement et la fonction du relief.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, collège du Puygarreau, https://armma.saprat.fr/monument/college-du-puygarreau-piece-erratique-poitiers/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie sources

Poitiers, Archives départementales de la Vienne, Cadastre ancien, Poitiers, s. L, f. 2.

Bibliographie études

J.-A. Ménard, « Notice sur les collèges de Poitiers », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 3, 1841-1843, p.209-216.

J.-A. Ménard, « Compte rendu et chronique », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 13, 1871-1873, p. 389-394.

B. Ledain, « Musée de la Société des Antiquaires de l’Ouest. Catalogue de la galerie lapidaire », dans Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, VI, 1883, p. 459-547.

J. Delfour, Les Jésuites à Poitiers (1604-1762), Paris 1901.

R. Favreau, « L’Université de Poitiers et la société poitevine à la fin du Moyen Âge », dans J. Ijsewijn, J. Paquet (dir.), The Universities in the late Middle Ages, Leuven 1978, p. 549-583.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Collège du Puygarreau, Poitiers. Armoirie vierge (armoirie 1)

Armoirie vierge.

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Architrave ;
  • Structure actuelle de conservation : Poitiers, Musée Sainte-Croix, réserves ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, collège du Puygarreau

Recherche

Menu principal

Haut de page