ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Angles-sur-l’Anglin, hôtel Balue (cheminée)

Jean de Balue († 1491), cardinal d’Angers et proche du roi Louis XI – avant de tomber en disgrâce et de rester longtemps en prison (Forgeot 1895) – naquit en 1421 à Angles-sur-l’Anglin, dans une maison non lointaine de l’abbaye Sainte-Croix. La tradition identifie cette demeure avec l’édifice qui se trouve au numéro 2 de la rue du pont. Caractérisé par un large portail en arc surbaissé, orné d’un écu en relief dans la clef d’arc et surmonté par une ouverture ovale, le bâtiment présente toutefois des caractéristiques plus typiques du XVIIe que du XVe siècle.

Cheminée aux armes de Balue, Poitiers, Musée Sainte-Croix.

Cheminée aux armes de Balue, Poitiers, Musée Sainte-Croix.

En revanche, nous savons qu’une maison plus ancienne appartenant à la famille du cardinal déjà à la fin du Moyen-âge et se trouvait en face de celle-ci. L’édifice, aujourd’hui détruit, était doté d’une salle équipée d’une cheminée monumentale aux armes des Balue (d’argent au chevron de sable accompagné de trois tètes de lions de gueules ; posées 2 et 1, Beauchet-Filleau 1895, II, p. 250). Cette pièce fut sauvée de la destruction de la maison et donnée à la Société des Antiquaires de l’Ouest par la baronne du Puynode en 1924 (Gaillard 1925a, p. 67, n. 4942).

D’abord conservée au Musée des Augustins de Poitiers, où  elle avait était remontée dans la collection lapidaire du jardin grâce à une subvention de la Banque de France (Gaillard 1925a, p. 67, n. 4942; Id. 1925b, p. 4), la cheminée a été successivement intégrée dans les collections du Musée Sainte-Croix et insérée dans le parcours de visite. De style renaissant, l’imposante cheminée présente un linteau sculpté avec, aux deux extrémités, des rinceaux qui abritent des personnages : un homme habillé d’une longue veste et d’un bonnet, sur la gauche, et un génie ailé, sur la droite. Au centre se trouve l’armoirie des Balue (L’illustration 1938, p. 478) (armoirie 1), soutenue par deux hommes sauvages.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Angles-sur-l’Anglin, hôtel Balue (cheminée), https://armma.saprat.fr/monument/cheminee-aux-armes-de-la-balue-angles-sur-langlin/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie études

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. II, Poitiers 1895.

H. Forgeot, Jean Balue cardinal d’Angers (1421 ?-1491), Paris 1895.

H. Gaillard (Gaillard 1925a), « Inventaire des objets entrés dans les Musées de la Société pendant l’année 1924 », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, s. 5, 6, 1925, p. 61-68.

H. Gaillard (Gaillard 1925b), Guide du Musée des Augustins de Poitiers, Poitiers 1925.

H. Gaillard, Angle-sur-l’Anglin. La ville, le château. Essai de reconstruction archéologique et historique, Poitiers 1926.

L’illustration, 4961-4973, 1938.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Hôtel Balue (cheminée), Angles-sur-l’Anglin. Armoirie Balue (armoirie 1)

De (argent) au chevron de (sable) accompagné de trois tètes de lions de (gueules), posées 2 et 1, soutenue par deux hommes sauvages.

  • Attribution : Balue, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Salle ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Support armorié : Linteau de cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : Poitiers, Musée Sainte-Croix ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1526-1550 ;
  • Dans le monument : Angles-sur-l'Anglin, hôtel Balue (cheminée)

Recherche

Menu principal

Haut de page