ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Bâtie sur un relief aux marges de l’habitat ancien d’Availles-Limouzine et autrefois dépendant de l’archiprêtré de Lussac, l’église de Saint-Martin apparaît une première fois dans les documents d’archives vers 1090. Il est probable que la construction de l’édifice actuellement visible date de cette même époque. La nef de l’église, peut-être à l’origine organisée en trois vaisseaux (Brouillet 1865, p. 18), semblerait en effet dater de la fin du XIe-début du XIIe siècle. Comme dans d’autres nombreux édifices religieux de la région, au XVe siècle l’église d’Availles-Limouzine fut agrandie et, notamment, le chevet fut totalement reconstruit. À chevet plat, le chœur est éclairé par trois baies – une axiale plus grande et deux latérales plus petites – et couvert par deux voûtes d’ogive.

Availles-Limouzine, église Saint-Martin, fenêtre du chœur au armes des Archiac.

La présence réitérée de l’armoirie des Archiac, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’église, indique que telle reconstruction fut commanditée, ou même seulement financée, par un membre de ce lignage originaire de Saintonge, dont une branche fut possessionnée de la seigneurie d’Availles dès le XIVe siècle (Beauchet-Filleau 1891, p. 94).

L’armoirie Archiac est avant tout reproduite dans un écu en bannière posé à la clef de l’ogive de la fenêtre du chevet, à l’extérieur de l’édifice (armoirie 1) : placée sur le côté de l’église donnant en direction du bourg, elle est couronnée par un cadre en forme de gable, peut-être pensé dès l’origine pour contenir une inscription. Des lettres accompagnées par des chiffres arabes sont en effet encore visibles à son intérieur. La lecture et l’interprétation de cette inscription demeurent pourtant difficiles (« SHAMBELIN / [.]47[.] »), et sa datation incertaine (les caractères ont été en effet gravés sans soin et nous ne pouvons pas exclure qu’ils n’ont été tracés qu’au moment d’une restauration moderne de l’édifice).

Écu en bannière aux armes Archiac. Availles-Limouzine, église Saint-Martin, voûte en ogive de la croisée du transept.

La même armoirie, portée toutefois par un écu traditionnel, s’affiche également à l’intérieur du chevet, encastrée à un emplacement tout à fait spéculaire de celui occupé par l’écu visible à l’extérieur du chevet (armoirie 2). Cette partie de l’église est littérairement envahie par les armes de la famille, marquant ainsi l’espace le plus sacré de l’édifice d’une manière qui ne laissait pas de doutes sur les droits que les Archiac pouvaient vanter en tant que seigneurs du lieu et bienfaiteurs de l’Église.

Encadrée de nouveau dans des écus en bannière, leur armoirie est donc aussi représentée comme d’habitude à la clef des voûtes d’ogive construites au sein du chantier promu par un membre de la famille : au sommet de la voûte de la croisée du transept et, insérée dans un cadre plus élaboré, de celle du chœur (armoiries 3, 4) (Brouillet 1865, p. 19 et pl. 9, fig. 7). Des écussons aujourd’hui vierges (12 cm de haut), mais peut-être autrefois peints aux armes d’Archiac, sont finalement sculptés sur le chapiteau du pilier sud-est du chœur, à la croisée du transept (armoiries 5, 6).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Availles-Limouzine, église Saint-Martin, https://armma.saprat.fr/monument/availles-limouzine-eglise-saint-martin/, consulté le 24/10/2021.

 

Bibliographie études

P.-A. Brouillet, Indicateur archéologique de l’arrondissement de Civray. Canton de Couhé-Vérac, Civray 1865.

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. 1, Poitiers 1891.

M. Laverret, « Les armoiries des seigneurs de l’Isle-Jourdain et des familles alliées. Proposition pour un blason aux armes de l’Isle-Jourdain », dans Bulletin du GRHAIJ, 17, 2007, p. 23-71.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie Archiac (armoirie 1)

De (gueules) à deux pals de vair, au chef d'(or) (dans un écu en bannière).

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ; Mur exterieur ;
  • Emplacement précis : Fenêtre ;
  • Support armorié : Clef d'arc ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie Archiac (armoirie 2)

De (gueules) à deux pals de vair, au chef d'(or).

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ;
  • Emplacement précis : Fenêtre ; Mur est ;
  • Support armorié : Clef d'arc ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie Archiac (armoirie 3)

De (gueules) à deux pals de vair, au chef d'(or) (dans un écu en bannière).

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ;
  • Emplacement précis : Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie Archiac (armoirie 4)

De (gueules) à deux pals de vair, au chef d'(or) (dans un écu en bannière).

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie vierge (armoirie 5)

Armoirie vierge.

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ; Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Colonne droite ;
  • Support armorié : Chapiteau ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Eglise Saint-Martin, Availles-Limouzine. Armoirie vierge (armoirie 6)

Armoirie vierge.

  • Attribution : Archiac, famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Chœur ; Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Colonne droite ;
  • Support armorié : Chapiteau ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1451-1475 ; 1476-1500 ;
  • Dans le monument : Availles-Limouzine, église Saint-Martin

Recherche

Menu principal

Haut de page