ArmmA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge
Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Arronville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Arronville (Le patrimoine 1999, t. 2, p. 619-620) a été construite à la fin du XIe siècle ou au début du XIIe (en 1160 d’après Gautier 1876, p. 252), mais l’édifice a été largement repris au cours des siècles. Formée d’une nef de quatre travées, flanquée de deux bas-côtés voûtés d’ogives, datant du XIIIe-XIVe siècle, elle présente un transept légèrement saillant et un chevet plat, dans la partie centrale éclairé par un triplet, datant du XIIIe siècle (Hamon 2008, p. 149). Le clocher, reconstruit à la suite des destructions provoquées par la Guerre de Cent ans, s’élève au-dessus de la croisée du transept s’appuyant sur les vestiges d’une structure plus ancienne (Duhamel 1988, p. 41-42). Restaurée au XIXe siècle, l’église est classée aux Monuments Historiques en 1943 (base Merimée).

Arronville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, nef vue vers l’est (wikipedia).

Les voûtes qui couvrent la nef, reposant sur des culs-de-lampe amorcés dans les murs gouttereaux, ont été ajoutées seulement au début du XVIe siècle. La consécration de l’édifice en 1518, documentée par une inscription commémorative encore visible (base Palissy), pourrait être liée à cette phase de réaménagement. Une clef sculptée, ornant la voûte de la deuxième travée, porte un écusson à la pointe arrondie et témoigne de ce chantier (armoirie 1) (Duhamel 1988, p. 41-42). L’armoirie qui y était représentée est très abîmée, mais il nous semble de pouvoir encore y distinguer les trois fleurs de lys des armes de France, probablement à l’origine timbrées d’une couronne. Cette armoirie pouvait soit attester que l’édifice bénéficiait d’une protection royale, soit, et plus probablement, documenter la fidélité des habitants envers le roi.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Arronville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, https://armma.saprat.fr/monument/8193/, consulté le 28/10/2021.

 

Bibliographie études

Duhamel, Bernard, Guide des églises du Vexin français, Paris 1988.

Gautier, Vital Jean, Pouillé du diocèse de Versailles, Paris 1876.

Hamon, Etienne, Un chantier flamboyant et son rayonnement. Gisors et les églises du Vexin français, Besançon 2008.

Le patrimoine des communes du Val-d’Oise, Paris 1999.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Arronville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Armoirie roi de France (armoirie 1)

(D’azur à trois fleurs de lys d’or).

Timbre : une couronne ?

  • Attribution : Roi de France ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1501-1525 ;
  • Dans le monument : Arronville, église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Recherche

Menu principal

Haut de page